No Kids - Julie Rey

 


Malika, dix-sept ans, milite pour le mouvement écologiste No Kids. Morten est amoureux de Malika et la soutient dans son combat. Kylian, le meilleur ami de Morten, veut faire accepter son asexualité. L’équilibre du trio est bouleversé lorsque Malika tombe enceinte et décide d’avorter. Sur ce chemin effrayant et solitaire, elle trouvera dans les carnets de sa grand-mère, engagée auprès de Gisèle Halimi et du Mouvement de libération des femmes, une aide inespérée.

Editions Robert Laffont / 16€





Mon avis

C’est un roman original et intéressant, à la fois sur le plan de l’intrigue, mais aussi de la mise en page. Une très belle découverte, très moderne et d’actualité à la fois sur les thèmes que pour le public visé par ce roman.

Pour commencer, je vais aborder la forme de ce roman puisqu’il s’agit d’une pièce de théâtre en réalité, mais avec une mise en page très moderne. Il n’y a pas de didascalies gênantes. La lecture est très fluide et très naturelle. J’ai même eu la sensation de pouvoir mieux appréhender ainsi la pensée des personnages ce qui est assez important et intéressant par rapport à l’intrigue. En effet, on suit Malika et Morten, un couple d’adolescents amoureux, très engagé sur le mouvement “no kids”. Or, Malika va tomber enceinte et souhaiter avorter. On peut ainsi suivre d’une façon intéressante le parcourt de Malika, avec une distance émotionnelle tout en assistant à ses doutes, sa peur. On suit aussi Karim qui est asexuel, vient de perdre son père et vit donc une période de deuil compliqué en plus d’une situation familiale lourde, qui ne lui apporte aucun soutien dans cette épreuve.

J’ai trouvé que Julie Rey avait fait le bon choix d’écriture, proposer une pièce de théâtre qui peut-être jouée directement, est très intéressant. Je trouve que le théâtre est peu lu et c’est génial de remettre cela au goût du jour, de proposer des thèmes actuels et une mise en page qui, je le répète, est fluide et pas du tout désagréable ou gênante à lire.

L’intrigue est moderne et parle au public visé : on parle de sexualité, du droit des femmes par rapport à leur corps avec l’avortement (et on peut voir à la vue des informations à quel point c’est important de rappeler cela).

Ainsi que du rapport de la jeunesse à l’environnement et surtout, le choix de ne pas avoir d’enfant. Ce choix est ici dû à un choix politique, vis-à-vis de l’environnement. Mais il est bon de questionner la jeunesse sur ce point et de rappeler qu’il n’y a aucune obligation à faire des enfants (Là encore, avec les dernières actualités en date, c’est un rappel nécessaire à l’heure du "réarmement démographique").

C’est émouvant, drôle et doux. C’est original, se lit facilement et reste une lecture ludique avec sa mise en page qui mérite d’être découverte.

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire 🌿

Plus récente Plus ancienne

Formulaire de contact