19/05/21

Les enfants sont rois - Delphine de Vigan


Delphine de Vigan a une nouvelle fois su me séduire. Un nouveau roman sur cette génération qui a grandi sur la télé-réalité et les dérives des réseaux sociaux.


"La première fois que Mélanie Claux et Clara Roussel se rencontrèrent, Mélanie s'étonna de l'autorité qui émanait d'une femme aussi petite et Clara remarqua les ongles de Mélanie, leur vernis rose à paillettes qui luisait dans l'obscurité. " On dirait une enfant ", pensa la première, "elle ressemble à une poupée", songea la seconde. Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire". A travers l'histoire de deux femmes aux destins contraires, Les enfants sont rois explore les dérives d'une époque où l'on ne vit que pour être vu. Des années Loft aux années 2030, marquées par le sacre des réseaux sociaux, Delphine de Vigan offre une plongée glaçante dans un monde où tout s'expose et se vend, jusqu'au bonheur familial.


Un roman qui fait prendre conscience de beaucoup de choses, mais qui s'inscrit aussi dans des problématiques actuelles comme l'exposition des enfants sur les réseaux sociaux, notamment Instagram et Youtube.

Delphine de Vigan offre une histoire très intéressante sur le fond d'un thriller. Les personnages sont attachants, intéressants aussi. Delphine de Vigan arrive toujours à proposer des personnages qui ont une certaine humanité, non des sténotypes qu'offre parfois la littérature contemporaine.

Pour ce qui est de sa plume, c'est un roman qui se lit très rapidement, qui est aussi addictive ! Personnellement, j'ai trouvé qu'elle avait su rythmer son histoire et mettre en lumière des problématiques actuelles d'une façon juste et "ludique".

Concernant le fond du roman, le plus intéressant évidemment, ce sont les problématiques que l'autrice soulève. Delphine de Vigan arrive décidément bien à mettre en lumière des questions auxquelles nous sommes confrontés. Ici, il s'agit de l'exposition des enfants sur les réseaux sociaux en premier lieu. Aujourd'hui, sur Youtube et Instagram, les enfants sont présents. Je ne vais pas rentrer dans un débat, mais il est évident de reconnaître qu'il y a un manque de réglementation en France de ce côté. Même s'il y a eu une avancée, des choses peinent encore à exister. Évidemment, l'autorité parentale existe mais cela posa la question oremière de l'anonymat des enfants et au respect de LEUR vie privée. Personnellement, les chaînes familiales ou les influenceuses (beaucoup sont des femmes.) qui montrent, même indirectement leurs enfants, ne sont pas ce que je peux "consommer" car me dérange. Déjà que beaucoup de nos données peuvent être publiques, il est de bon ton de protéger ce qui peut encore l'être, mais là n'est pas le débat...

Revenons à ce roman. Il y a aussi la question de cette course au succès pour cette génération qui grandit avec la télé-réalité. Aujourd'hui, beaucoup de personnes souhaitent être connues, veulent cet amour et la reconnaissance des gens face auxquels ils s'affichent et cela peut entraîner des dérives et des soucis, car comme toute relation, il faut entretenir la flamme ! Cela peut donc entraîner des dérives terribles comme Delphine de Vigan le montre ici. Les réseaux sociaux ont de bons côtés, mais les dangers sont tout aussi grands, dont cette reconnaissance à tout prix.

Pour moi, ce roman est à lire par tout le monde. Bien qu'il s'agisse d'une fiction, l'autrice nous montre les dérives que nous connaissons tous, mais sur lesquelles bon nombre de gens préfèrent fermer les yeux. Les réseaux sociaux rapportent, donnent un bonheur (malsain parfois) à ces créateurs et de nouvelles générations vont de plus en plus se frotter à cela et adopter des comportements par rapport à ce qu'ils auront eux même vus et vécu parfois malheureusement soit par influence des amis, soit par l'entourage qui aura encouragé cette "passion" lucrative.

Tout n'est pas tout noir ou tout blanc, mais il est bien de se pencher sur l'encadrement de ces réseaux, qui doivent permettre une certaine liberté, mais pas au prix qu'une vie.


Editions Gallimard (352 p.) - 5/5 

Lectrice passionné et blogueuse littéraire depuis 2017.

0 Comentarios:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire 🌿

Me contacter

Email :

hello@mamzellepotter.fr