menu

Image 1 Image 2 Image 2

Rendez-vous à la Porte dorée - Agathe Ruga



« J’ai oublié pourquoi je t’ai quitté. »
Comment vivre quand on a le sentiment d’avoir éconduit l’amour de sa vie ? À quoi sommes-nous prêts pour le récupérer ?
Anne étouffait dans son quotidien de mère et de femme. Elle n’avait pas compris qu’elle était comblée avant de tout envoyer valser pour vivre une passion avec un homme plus jeune qu’elle.
Après le succès de L’homme que je ne devais pas aimer, le nouveau roman d’Agathe Ruga révèle les regrets et la désillusion après la fuite. Il raconte surtout une histoire d’amour, celle d’Anne et Joachim, que seule l’écriture éternisera.

Editions Flammarion  / 240p. / 20€ / ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ / 5 / Cultura - Amazon - Decitre 


 Mon avis

J'avoue ne pas avoir accroché avec les romans précédents alors j’avais un peu des craintes en me lançant dans celui-ci, le dernier d’Agathe Ruga. J’avoue que le résumé et la couverture m’ont intrigué alors j’ai tenté ma chance et j’ai été agréablement surprise ! 


Je dois dire que ce roman a su m’entraîner aux côtés d’Anne, cette femme qui regrette d'avoir quitté son époux. C’est intéressant ce point de vue féminin, car souvent, la question est traité du point de vue masculin, ou plutôt c’est la femme que l’homme regrette que l’on suit. J’ai aimé cette modernité pour commencer et évidemment, la souffrance d’Anne ne m’a pas laissé indifférente. On sent qu’elle a mal, qu’elle regrette profondément et si parfois, on frôle le harcèlement, la folie dérangeante de cet amour qu'elle ressent à nouveau intensément pour Joachim qui frôle la toxicité, j’ai aimé lire ça.

j’ai trouvé que le roman se lisait merveilleusement bien, que tout était fluide et que les lignes entre réalité et fiction pouvaient séduire certaines et certains. Anne est autrice, a trois filles... Bref beaucoup d'éléments faisant penser à l’autrice elle-même qui ne cache pas d'apprécier raconter sa vie au travers de ses récits. 


"Mes grands-parents voulaient survivre, mes parents ne pensaient qu'à gagner de l'argent; moi j'ai constamment cherché un sens à l'existence."


Mais pour en revenir à cette histoire, le lien avec le titre se fait merveilleusement bien et j’ai trouvé la encore une originalité concernant la fameuse porte dorée qui représente tellement pour cette femme qui attend, qui chasse parfois, qui blesse et qui voudrait dévorer Joachim. C’est un personnage féminin à la fois attachant, blessé, monstrueux parfois et qui tente de trouver tout simplement qui elle est. Cela questionne aussi notre société sur le fait qu’une fois que l’on a coché le couple, les enfants, la maison et le travail, le succès donc social, que reste-t-il ? Est-ce qu’une femme amoureuse peut vraiment être si indépendante que cela ? Ne dépend-elle pas de l'amour ? De son égo ? 


J’ai aimé découvrir ces amours, ce romantisme virtuel (et tromperie 2.0) ainsi que la force féminine, la solidarité aussi notamment entre Rose et sa mère. 


C’est doux, amer. C’est plein d’émotions qui nous bercent jusqu’à la fin du roman ! Cela m’a vraiment réconcilié avec la plume d’Agathe Ruga. J’espère désormais que le prochain saura autant me charmer, me questionner après celui-ci sur le plaisir féminin, le temps qui passe, les regrets et la toxicité sous divers visages.


Mamzelle Potter - Blog littéraire

Blog littéraire né 2017 pour partager la passion des livres d’une trentenaire lyonnaise. Coups de cœur, déceptions, de la littérature jeunesse à celle classique, en passant par les thrillers et ceux graphiques ! Je partage aussi mon organisation livresque, ma vie de blogueuse littéraire.

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire 🌿

Plus récente Plus ancienne

Formulaire de contact