Dix-neuf marches - Millie Bobby Brown


Nellie Morris, jeune fille dont la joie de vivre est contagieuse, tente de mener une vie normale dans l'East End de Londres pendant la Seconde Guerre mondiale, tandis que la capitale anglaise reste sous la menace constante des raids aériens allemands. Entourée par ses parents, son frère cadet et sa petite sœur, et bien occupée par son travail d'assistante de la maire du district de Bethnal Green, elle arrive à sortir de temps à autre au pub où elle aime chanter avec sa meilleure amie Barbara et son ami d'enfance Billy qui a toujours eu un faible pour elle.

La rencontre de Nellie avec Ray, un bel aviateur américain, va venir bouleverser ses certitudes et encourager son désir de voir le monde. C'est alors qu'un terrible accident survient à l'abri de la station de métro de Bethnal Green où Nellie et sa famille se réfugient en cas d'alerte. Son courage, sa détermination vont l'aider à surmonter cette épreuve qui touche ses proches en plein cœur.

Editions Robert Laffont / 20,50€





Mon avis

Ce fut une fiction historique agréable à découvrir, qui est inspirée par de réels faits historiques. Pour moi, c’est véritablement le seul point positif de ce roman en réalité. Cependant, j’ai eu la sensation de retrouver un peu du film Pearl Harbor avec son intrigue amoureuse, mais aussi du roman Une ville dévastée de Simone Van der Vlugt. Alors si ces deux univers vous plaisent, peut-être que vous apprécierez plus que moi.

Ce n’est pas un roman très original en toute objectivité, et j’ai trouvé que la façon dont Millie Bobbie Brown avait choisi de mener son intrigue manquait de fluidité, de réelles surprises et rebondissements. J’ai trouvé qu’il y avait des passages qui n’avaient pas été autant développés qui l’aurait fallu et qui, auraient sûrement créer plus de profondeurs.

Le grand rebondissement que l’on devine bien trop tôt et qui, encore une fois, est du déjà vu. La partie que j’ai préférée dans tout ce roman est son épilogue. C’est un peu long, vous me l’accorderez. J’ai trouvé le personnage de Nellie un peu agacement dans sa construction trop parfaite finalement et qui manquait de profondeur elle aussi. Je l’ai trouvé bien trop lisse même fasse à certains événements. J’ai trouvé que d’insérer des prises de parole dans la narration de Billie était une bonne idée, et aurait pu donner un regard intéressant sur cette guerre qui se déroule, mais ce ne fut pas le choix de la jeune autrice.

Pour moi, ce n’est pas du tout le roman que je recommanderai pour illustrer cette époque, je ne vais pas cacher que je m’attendais à mieux, même si c’est très simple à suivre et à lire.

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire 🌿

Plus récente Plus ancienne

Formulaire de contact