Cinq petites tristesses - Léontine BEHAEGHEL



Léonie a dix-neuf ans et ne connaît rien à l’amour, jusqu’à cequ’elle entame une relation avec Gilles, son parrain de soixante-deuxans. En quelques semaines, Léonie se détache de sa réalité et sejette à corps perdu dans cette liaison. Malgré les réactions de safamille, elle s’installe chez Gilles qui joue dangereusement de sonascendance.En écrivant son histoire, Léonie parvient peu à peu à se défairede cette emprise pour finalement porter plainte.Un récit honnête et émouvant. Une voix lumineuse qui transcendela noirceur de la situation.

Editions Robert Laffont





Mon avis

Ce fut une lecture intéressante, émouvante et aussi terrible à la fois. J'ai trouvé que l'histoire de Léontine Behaeghel a la particularité de montrer cet espace gris où amour, doute, blessure et peur de l'abandon cohabitent.

On découvre l'histoire de Léonie qui a 19 ans et qui va avoir une histoire avec son parrain, âgé de 62 ans. On se rend compte dans un premier temps que cette histoire naît d'un manque de confiance en soi, d'une volonté de se construire en tant qu'individu plutôt "qu'enfant de", même si la réalité est telle qu'elle reste une enfant, cette fois-ci soumise à un homme plus expérimenté, narcissique et qui lui, est encore un enfant.

"Je suis alors plongée dans un sentiment bien particulier : celui, illusoire, de ne plus être une petite fille. D'un coup. Ça y est, j'ai grandi. Maintenant, je suis une femme. Désormais, mes parents devront me traiter en conséquence. Je suis devenue adulte, puisque c'est ainsi qu'il me considère. Notre relation m'apporte une sorte de soulagement, bien que secret: au fond de moi, je le sais. Je ne suis plus un bébé qui leur doit des comptes. Je vis une histoire avec un homme de leur âge : je m'élève à leur niveau."


C'est aussi le portrait de cet homme âgé, père d'une petite fille de 4 ans, qui ment sur qui il est et aussi à lui-même. Qui utilise la manipulation, qui s'approche vicieusement des plus jeunes. Un homme qui a un souci d'ego, des problèmes liés son enfance, des problèmes a accepter celui qu'il est.

Léonie est une jeune fille qui livre toute sa vérité, tous ces doutes, cette violence qu'elle vit jusqu'à remettre en doute qu'elle a pu vivre un viol, car elle était en couple à ce moment-là avec cet homme. Elle livre un regard intéressant sur ce qui la pousse à vivre cette aventure, plutôt qu'avec un homme de son âge. Ces doutes qui l'assaillent au fond d'elle quand elle prend du recul sur ce qu'elle fait.

"À l'écrit, c'est tellement simple. De bien choisir ses mots, d'oser, de parler joliment. Ça nous rapproche toujours de la personne qu'on voudrait être, et, par là même, nous éloigne un peu de qui on est vraiment. Mais lorsqu'on a plus le temps de réfléchir, tout devient terrifiant. On doit être soi. Ils sont à la fois géniaux et trompeurs, ces textos. Ils aident à draguer. C'est bien plus simple, pour séduire. Une fois qu'on lève le nez de son téléphone pour affronter la réalité, tout paraît très compliqué." 

La plume de l'autrice est très agréable à lire, fluide et rapide. J'ai aimé découvrir à la fois cette narration et quelques pages du journal de la jeune fille. C'est un ouvrage à lire, qui apporte un regard intéressant sur les questions de manipulations, de la perversité de certains hommes. 

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire 🌿

Plus récente Plus ancienne

Formulaire de contact