Son excellence Eugène Rougon - Emile Zola


Un roman que j'ai trouvé bien moins intéressant que les autres. C'est en quelque sorte ma première "déception" de cette saga des Rougon-Macquart !

En 1856, Eugène Rougon, un ancien avocat de province qui a contribué à faire l'Empire et que l'Empire a fait, se sentant proche de sa disgrâce, préfère prendre les devants et démissionner de la présidence du Conseil d'Etat. Mais ses amis ont besoin de lui, et sa chute les embarrasse. Ils s'inquiètent de le voir tromper son ennui par un projet de défrichement des Landes qui le conduirait à une sorte d'exil, et parmi tous ceux qui travaillent à son retour en grâce la plus active est la troublante Clorinde qu'il a refusé d'épouser.

Editions Livre de Poche - 424p. - 6.20€


J'ai trouvé l'intrigue moins fournie autour du personnage principal dont il est question dans ce tome. Emile Zola semble vouloir plutôt établir le tableau avec la vie politique et du pouvoir sous le Second Empire. On peut aussi y découvrir le pouvoir des influences et les amitiés par besoin personnel. On peut ainsi se rendre compte que les carrières dans les hautes sphères ne tiennent parfois qu'à quelques connaissances. Engrangement, je trouve qu'on peut faire très facilement le parallèle avec notre époque ! 

"Il faut bien que vous soyez tout, pour que nous soyons quelques chose."

Le personnage féminin dont il est question, est une sorte d'égale à Eugène Rougon. Clorinde apparaît comme une femme d'influence, forte et impressionnante, mais la relation entre eux , comme entre les autres personnages, ne sont pas développés comme dans les tomes précédents. J'ai trouvé cela dommage qu'Eugène n'ait pas le droit à plus de dimensions au final... la plume de Zola est très agréable et facile à lire malgré les détails, seulement j'ai trouvé cela dommage de placer un de ces personnages au centre pour ne pas réellement parler de lui...

"Retenez bien ceci : on ne doit jamais chercher à unir deux volontés."

Finalement, ici, Zola nous présente surtout un tableau politique du Second Empire, du faste parfois dont peut faire preuve le pouvoir en place, mais aussi des relations d'intérêts qui existent et qui peuvent faire ou non un homme.

0 Comentarios

Merci pour votre commentaire 🌿

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM