20/08/21

Hors de toi - Sandrine Girard


C'est un roman d'une grande sensibilité dont je vous parle aujourd'hui. D'une jeune femme qui fut une petite fille qui n'eut pas réellement de place et qui va survivre.


Un roman qui appartient aux titres de la rentrée littéraire 2021 de chez Calmann Lévy. Une lecture que j'ai très vite lue et qui est portée par une plume fluide, agréable à lire et émouvante.

"Puisqu’ils ne savent pas, puisque l’angoisse te suit partout où tu vas, c’est à toi, jour après jour, souffle après souffle, d’inventer ta survie." Alice a cinq ans, six ans, sept ans, onze, quinze, vingt-cinq… Elle vit intensément chaque rencontre, chaque bain de mer, chaque instant. Et la rage bout en elle, une rage compacte qui explose par intermittence quand elle ne la retourne pas contre elle-même. Ses parents ont divorcé. Ballottée d’un foyer à l’autre, elle endure en apnée la présence de ses beaux-parents : la cruauté d’une belle-mère jalouse, l’alcoolisme d’un beau-père brutal. Nulle part, elle n’est en sécurité. Ce qu’Alice cache, y compris derrière sa soif de vivre inextinguible, ce sont les violences qu’elle subit au quotidien. Car toutes ces années, Alice se tait. Entre ombre et lumière, Hors de toi tisse une myriade de souvenirs qui se répondent dans un virtuose jeu d’échos, pour reconstituer au plus près des émotions le tourbillon brûlant d’une mémoire traumatique.

Editions Calmann Levy - 208p. - 17.50€- Cultura - Decitre


C'est un roman qui aborde la survie. Celle d'une petite fille qui se retrouve avec deux familles suite au divorce de ses parents. Une petite fille qui respire seulement lorsqu'elle n'est pas chez elle. Alice est une petite fille qui m'a beaucoup touché, car elle a une sensibilité qui la sauve d'une certaine façon, mais qui la dévore en même temps. C'est la vie ordinaire d'une petite fille qui sera confrontée à la jalousie, à la violence psychologique et sexuelle. Des non-dits, qu'elle va traîner tout au long de sa vie, lourds à portés.

L'insécurité, la violence sont autant de thèmes abordés ici, tout comme l'amour aussi. C'est beau et dense à la fois. Des vies de famille ou le mal existe, qui peuvent paraître sous certains aspects presque banals et ordinaires et qui portant... C'est aussi cela qui m'a marqué à la fin de ma lecture, cette sensation de secrets qui se cache derrière les portes, une fois fermées. Ces enfants sans défense qui font face à des choses terribles et cela montre aussi d'une certaine façon, le courage, la loyauté dont peuvent faire preuve (malheureusement parfois) les enfants.

Pour un premier roman, Sandrine Girard nous offre une très belle plume. C'est à la fois une plume sensible, qui n'hésite pas à aller droit au but et ne fait pas dans les détails inutiles. Cela nous entraîne facilement aux côtés de ce personnage que j'avais du mal à laisser pour être honnête. J'ai dévoré ma lecture qui est accessible, facile à lire. Même si ce n'est pas un coup de cœur, ce livre reste un très bon roman.

Une lecture que je vous recommande à la fois pour son contenu, mais aussi parce que cette autrice est, je pense à suivre !


Lectrice passionné et blogueuse littéraire depuis 2017.

3 Comentarios:

  1. Bonjour. Merci pour ce bel article. A partir de quel âge conseillez-vous ce livre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Il s'agit de littérature adulte et en plus, face à certaines choses dans ce roman, je dirais à partir de 16 ans. En dessous, ce la me parait trop jeune.

      Supprimer
    2. D'accord. Merci beaucoup !

      Supprimer

Merci pour votre commentaire 🌿

Me contacter

Email :

hello@mamzellepotter.fr