Normal People – Sally Rooney





C’est le roman très à la mode, et il a en effet de très bons arguments pour être si médiatisé ! Un coup de coeur pur et terriblement émouvant.

Connell et Marianne ont grandi dans la même ville d'Irlande. Il est le garçon en vue du lycée, elle est la solitaire un peu maladroite. Pourtant, l'étincelle se produit : le fils de la femme de ménage et l'intello hautaine connaissent ensemble leur premier amour. Un an plus tard, alors que Marianne s'épanouit au Trinity College de Dublin, Connell s'acclimate mal à la vie universitaire. Un jour, tout est léger, irrésistible ; le lendemain, le drame pointe et les sentiments vacillent. Entre eux, le jeu vient tout juste de commencer.



J’avais lu le roman en anglais, le voyant passer sur les réseaux sociaux. Néanmoins, je n’ai pas refusé cette relecture en français et j’aime beaucoup cette plume. Sally Rooner est une jeune autrice qu’il faut suivre.


Normal people c’est le portrait d’une génération, fragile et qui doit mener de front ce combat pour son avenir, faire attention aux apparences et qui se cherche. C’est beau, une plume un peu vintage comme il faut et deux personnages qui seront vous séduire, même si on a cette impression qu'ils sont dans une bulle et que les soucis, à la fin, ne sont pas réglés.


C’est une histoire d’amour et d’amitié. C’est une histoire qui traverse le temps, les épreuves. Connell et Marianne vont avancer, vivre mais en se retrouvant tout le temps. On sent que leur équilibre dépend de cette relation et c’est ce qui est très bouleversant. Ils n’osent pas se dire les choses, mais couchent ensemble. Ils ont peur de la fragilité de l’autre et pourtant ils en ont besoin pour avancer personnellement. Une histoire fragile, réaliste. On lit une histoire qui peut très bien arriver à l’un de nos propres amis. Les non-dits, les règles pour maintenir le cap et les années qui défilent. Malgré les relations nouvelles, les évolutions, leur duo reste. Il se relève de ses cendres tendrement, cruellement et maladroitement. Très clairement, je me souviendrais longtemps de ces personnages et de cet amour fort et timide à la fois. Mais ils restent parfois inaccessibles et ceci fera qu'e les lecteurs sentiront une distance, peut-être gênante. 


"Il se disait qu’il se sentirait moins seul avec elle, mais cela n’a fait que rendre sa solitude plus tenace, comme si elle était enracinée en lui, impossible à éliminer."


Les thèmes aussi sont très modernes, très actuels et apportent une dimension en plus.


La plume de Sally Rooner à ce côté vintage pour moi. On la compare volontiers à Sallinger et je suis d’accord avec cette critique. On est loin des clichés que l’on peut trouver dans la littérature Young Adult. C’est un rythme lent, qui s’étend sur plusieurs années, c’est une mise en page étrange mais fluide. C’est un concentré d’émotions, de bouleversements dans le fond et la forme. Il n’y a pas de fioritures dans cette plume, les descriptions, les dialogues sonnent très justes. C’est une originalité pour une plume aussi jeune, aussi contemporaine. 


C’est un roman qui est aussi adapté en série te je vous recommande après de regarder cette adaptation. Le casting est aussi juste que le roman et c’est vraiment une chose à souligner car souvent rare. C’est une beauté irlandaise, un équilibre à trouver pour ces deux jeunes gens à une époque où tout va trop vite, ou il faut aimer avant même de se connaitre. 



Editions de l'Olivier  (319 p.) - 5/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire 🌿