Okuribi, Renvoyer les morts - Hiroki Takahashi

par - 14.10.20



Je suis très friande de littérature japonaise et ce roman est encore une jolie découverte !  

Au début, Akira a cru à des jeux innocents. Des moqueries, des mises au défi, des vols de babioles dans les magasins. D’autant que, pour lui, l’étranger venu de la grande ville, c’était un bon moyen de s’intégrer parmi ses nouveaux camarades dans ce petit lycée de province. Et puis Akira a commencé à remarquer. Les humiliations, les punitions, les coups, tous dirigés vers le doux Minoru. Alors Akira s’est interrogé : que faire ? Intervenir ? Fermer les yeux ? Risquer de se mettre les autres à dos ? Ne rien faire ? Et l’Okuribi est arrivé, la fête des Morts. Et tout a basculé…




Ce roman est une réelle plongée, grâce à une plume sensible, au sein de la culture japonaise et de ses traditions comme par exemple la fête des Morts. J’ai beaucoup appris sur divers éléments et tout ceci s’imbrique parfaitement et avec une légèreté dans l’intrigue. Hiroki Takahashi a parfaitement créer ceci en nous permettant de découvrir tout cela aux côtés de son personnage principal qui quitte Tokyo pour la campagne.  


Ce personnage qui est encore jeune va dans un nouvel établissement scolaire. Outre le côté difficile de toujours devoir s’adapter à un nouvel environnement, il y a aussi la découverte de nouvelles personnalités. Parfois extrême et le harcèlement scolaire, via la poésie de l’auteur parfois, est dénoncée et poussée de plus en plus à son extrême.  La violence est donc présente mais est amené d’une façon bien particulière mais efficace, comme sait le faire la littérature japonaise et sa tournure des choses, sa narration particulière. Une jolie intrigue pleine de mélancolie, de recul sur les personnages qui ont une liberté dans ce roman.

 Les personnages principaux ou secondaires apportent une pierre à cette intrigue et j’avoue, j’aurai aimé en savoir plus sur eux parfois. 


Donc, je vous recommande ce roman pour son intrigue amené avec beaucoup de poésie et de tensions, mais aussi pour en savoir plus d’une façon « ludique » sur les divers éléments de la culture japonaise des jeux d’enfants aux fêtes. 



Editions Belfond (128 p.) - 5/5 

D'autres articles

1 commentaires

Merci pour votre commentaire 🌿