La remplaçante - Michelle Frances

par - 12.10.20



J’aime beaucoup les thrillers alors c’est avec un réel plaisir que je me suis plongée dans ce roman. Ce fut une bonne lecture, agréable, néanmoins Michelle Frances ne révolutionne pas le genre pour autant.

UN CONGÉ MATERNITÉ À HAUTS RISQUES… Productrice à succès, Carrie a un job on ne peut plus stressant. Et les responsabilités qui vont avec. Elle et son mari Adrian, scénariste en vogue, avaient décidé qu’ils ne voulaient pas d’en- fants. Or, à 42 ans, Carrie est enceinte. Elle est aux anges, mais cela semble contrarier Adrian, acca- paré par l’écriture d’une nouvelle série. Et, dans cet univers hautement compétitif qu’est la télévision, Carrie regarde avec inquiétude son congé maternité approcher. UNE REMPLAÇANTE PARFAITE. TROP ? Emma est recrutée pour remplacer Carrie pendant son absence. Vive, talentueuse et… ambitieuse, la jeune femme se rend bien vite indispensable. Surtout aux yeux d’Adrian. Carrie commence alors à douter. Pourquoi son mari passe-t-il de plus en plus de temps avec elle dans leur maison de campagne ? Emma a-t-elle une idée derrière la tête? Veut-elle prendre la place de Carrie ? Ou plus encore ?


Il y a deux parties dans ce roman. Deux narrations et la première concerne Adrian et Carrie, couple de quarantenaire, qui a un enfant non désiré. Un chamboulement pour ce couple qui ne semble pas prêt sur le plan individuel à faire face à ce changement. C’est donc Carrie, qui tristement et comme beaucoup de femmes dans la réalité, qui doit prendre son congé maternité. Or, elle travaille dans l’univers du cinéma et être absente n’est pas une bonne chose dans ce monde où l’on est vite oublié et remplacé.


La seconde partie, qui alterne avec la première, est celle concernant Emma. Cette jeune femme va donc être recrutée pour remplacer Carrie, vous l’aurez compris. Des tensions vont donc naitre entre les femmes dû aux craintes personnelles et professionnelles de Carrie. 


« Dans ce métier, tout le monde bluffe et raconte n’importe quoi. Les gens n’ont aucun scrupule pour trouver des combines qui leur permettent de décrocher un boulot. »


Je n’ai pas spécialement apprécié les personnages qui m’ont parfois déplus. Adrian, même s’il ne voulait pas d’enfant, est vite désagréable et distant, voir même pédant. Un peu trop stéréotypé à mon goût. Carrie, même si je comprends ses angoisses, est trop à fleur de peau, elle aussi ses traits sont trop poussés à l’extrême pour ma part. 


Des secrets, bien sûr je ne vais pas dévoilés évidemment, seront révélées et Michelle Frances, à certes une plume agréable et rythme plutôt bien son roman. Néanmoins, certains passages sont longs eau détriment d’autres plans qui aurait été plus intéressants. 


Une lecture sympathique donc, qui n’est pas mauvaise mais qui avait des éléments intéressants à développer. 



Editions l'Archipel (368 p.) - 3/5 

D'autres articles

0 commentaires

Merci pour votre commentaire 🌿