Moi, j'embrasse - Clement G.

par - 16.7.20




Un roman fort et courageux sur un jeune homme en quête du bonheur et de pouvoir être pleinement lui-même.

Un ancien escort témoigne " J'ouvre les yeux. Je suis allongé et le plafond blanc, immaculé – inconnu – m'éblouit un peu. J'ai du mal à bouger, mes bras et mes jambes sont entravés. Je veux parler ; je ne peux pas. J'ai ce tube dans la gorge qui m'empêche d'émettre le moindre son. " À son réveil sur un lit d'hôpital, la sentence tombe : overdose. La drogue fait partie des risques du métier, Clément le sait. Clément est escort. Il vend son temps, monétise sa compagnie, loue son corps. Ses clients sont des hommes aisés qu'il rejoint dans des lieux cossus de la capitale. Mais le sexe n'est qu'un ingrédient de ces soirées : l'alcool coule à flots, la drogue accompagne la prostitution. Il devient vite impossible de s'en passer, comme de cet argent rapidement gagné, qui paie les études, le loyer, les vacances, les loisirs. Ce livre est un témoignage inédit sur un phénomène de société qui se déroule à l'abri des regards. Il raconte un engrenage pernicieux et lève le voile sur une réalité sombre, derrière les illusions de la fête et du luxe.


C’est un parcours fort et courageux pour plusieurs raisons: le premier un passif pas simple et une sexualité parfois difficile à assumer à cause de l’entourage.



Clément G. Nous ouvre les porte de son passé d’une façon agréable, avec une certaine franchise qui ancre son témoignage dans une réalité pénible, difficile. Je trouve que de ce roman se dégage deux axes: tout d’abord l’orientation sexuelle de Clement qui est homosexuel et qui va devoir malheureusement le cacher lors de son engagement dans l’armée qui reste un monde terriblement pleins de préjugés. C’est aussi la peur de l’annoncer à l’entourage, de « décevoir » cette figure paternelle virile qui pourtant, sera toujours là, malgré le changement de vie de ce fils qui a une sensibilité.



Le second axe de ce roman est bien évidemment le passé d’escort qu’il choisit et pour des raisons franches: l’argent facile et la désillusion professionnelle. Dans ce témoignage, j’ai été troublé par l’inversion des situations: ces clients fortunés semblant bien plus malheureux finalement que Clement qui est une oreille pour eux, une simplement présence parfois. C’est un beau garçon qui va alors fréquenter des milieux aisés, mais aussi qui peuvent être le lieu de tentations comme la drogue et l’alcool. 



C’est tout simplement le parcours d’un homme qui s’assume se respecte, s’accepte et prend le chemin du bonheur. Le témoignage est très rapide à lire, permettant de découvrir l’escorting (et ses conséquences) ainsi que cette facilité qui existe pour obtenir ce genre de services. 

 

Editions Plon (192 p.) - Cultura - Amazon

D'autres articles

0 commentaires

Merci pour votre commentaire 🌿