Sur mes étagères #24



Le mois de septembre fut très riche en lectures et j’ai du coup un décalage dans mes chroniques ! Mais, il est toujours temps de vous présenter mes dernières lectures qui font d’ailleurs parties de la rentrée littéraire 2019 !


Soif
Albin Michel | 162 p. | Amélie Nothomb | Cultura – Decitre - Amazon




RESUME : « Pour éprouver la soif il faut être vivant. »

MON AVIS : Il faut savoir qu’à la base, je n’accroche pas du tout avec la plume de cette autrice. Mais ce roman étant assez court, son résumé intriguant, je me suis laissée tenter. 

Ce fut une victoire ! J’ai apprécié le rythme, le choix osé de la narration. En effet, ici nous avons le point de vue de Jésus au moment de sa crucifixion.  C’est quelque chose de rare et osé ! L’intrigue soulève donc bien des questions sur les divers protagonistes et sur Jésus lui-même en tant que personne.  Je ne suis pas croyante, et j’ai été absorbé par ce choix de la part de cette autrice qui prend un risque auprès d’une partie de son lectorat.

C’est fluide, clair et efficace. J’ai peut-être d’avantage préféré la deuxième moitié du roman, mais c’est un petit détail car ce roman est vraiment d’une originalité qui a totalement sa place dans cette rentrée littéraire.


Les choses humaines
Gallimard | 352 p. | Karine Tuil | Cultura – Decitre - Amazon



RESUME : Les Farel forment un couple de pouvoir. Jean est un célèbre journaliste politique français ; son épouse Claire est connue pour ses engagements féministes. Ensemble, ils ont un fils, étudiant dans une prestigieuse université américaine. Tout semble leur réussir. Mais une accusation de viol va faire vaciller cette parfaite construction sociale. Le sexe et la tentation du saccage, le sexe et son impulsion sauvage sont au cœur de ce roman puissant dans lequel Karine Tuil interroge le monde contemporain, démonte la mécanique impitoyable de la machine judiciaire et nous confronte à nos propres peurs. Car qui est à l'abri de se retrouver un jour pris dans cet engrenage ?

MON AVIS : Cette lecture aborde la société, la violence sexuelle et l’influence des médias. Vous l’aurez compris des thématiques très actuelles et une vision des choses intéressante et complète. Un roman qui ne laisse donc pas sur notre faim.

J’ai totalement accroché à la plume percutante, fluide, cruelle et si vraie. L’autrice aborde les choses de façon saisissante et j’ai bien eu du mal à poser mon roman. Les personnages sont à la fois attachants et horripilants.

Bref, un roman à lire, totalement actuel et qui pose des questions sur divers plans de notre société, cruelle et violente.


Les secrets de Cloudesley
Belfond | 360 p. | Hannah Richell | Cultura – Decitre – Amazon



RESUME : Quand un manoir de famille anglais recèle un terrible secret, celui des amours interdites entre une femme du monde et un peintre célèbre de l'après-guerre... Maggie, artiste de 25 ans, a mis les voiles pour l'Australie après une rupture avec son ami d'enfance et fiancé, Gus. Un jour, un appel de l'hôpital : Lillian, sa grand-mère chérie, celle qui l'a élevée, vient d'avoir une attaque. Aussitôt, Maggie s'envole direction l'Angleterre et la petite ville de Clouds Green dans la campagne du Buckinghamshire. Au chevet de Lilian, elle lui promet de la ramener chez elle, au manoir de Cloudesley. Mais Maggie se rend compte que la maison de son enfance a perdu de sa superbe : la poussière a colonisé les lieux, les fuites d'eaux et les dettes s'accumulent. Au fil des années, la fortune de feu Charles Overton, riche marchand d'art, s'est réduite comme peau de chagrin et les promoteurs immobiliers rodent tel des vautours. La jeune femme est bien décidée à remuer ciel et terre pour sauver le domaine mais la tâche s'annonce ardue. Elle ne sait pas encore qu'entre ses vieux murs, la demeure abrite un trésor mais aussi un terrible secret. Car soixante ans auparavant, le temps d'un été, Lillian a connu une passion dévastatrice, dangereuse, et a vu sa vie basculer... Maggie parviendra-t-elle à sauver Cloudesley ? La révélation du secret de Lillian lui permettra-t-elle de faire la paix avec son propre passé ?

MON AVIS : Deux femmes, deux destins et un lieu commun. Un endroit dans lequel j’aimais revenir et qui est si charmant. Si vous êtes une grande lectrice de littérature anglaise, ce roman est tout simplement fait pour vous.

Les deux femmes ont des personnalités différentes mais sont attachantes et les allers-retours dans le passé et le futur se font en douceur.  Elles sont toutes les deux dans des contextes différents, appartiennent à une société différente ma et pourtant, elles partagent tellement. Plus que l’intrigue qui n’est pas haletante, j’ai trouvé que ces deux personnages étaient la base de ce roman, rendant la lecture si agréable et rapide.

La plume de l’autrice est très agréable, efficace et pleines d’émotions. Ce fut vraiment une lecture gourmandise.


Avez-vous lu un de ces ouvrages ?
Sur mes étagères #24 Sur mes étagères #24 Ecrit par Mamzelle Potter mercredi, octobre 16, 2019 Rating: 5

Aucun commentaire:

Merci pour votre commentaire 🌿

Fourni par Blogger.

About me

Nombre total de pages vues

Subscribe

Popular Posts

Pinterest

S'INSCRIRE AU BLOG

Traduction

Contactez-moi

Nom

E-mail *

Message *