Mensonges au paradis - Colombe Schneck


 

« De l’âge de 6 ans à celui de 20 ans, j’ai passé toutes mes vacances dans un Home d’enfants situé dans une vallée paradisiaque, en Suisse. Une vie à la dure, des heures de marche dans la montagne, des punitions, des frites : tout me plaisait. Le chalet était tenu par Karl et Anne-Marie Ammann, avec leurs enfants Patou et Vava. Ils ont été ma famille d’adoption alors que mes parents étaient absents. Trente ans après, je suis retournée dans la vallée. Je l’ai retrouvée intacte. J’ai commencé à écrire un livre, je souhaitais qu’il soit tendre et pur comme ce passé. Et voilà que commençant ce livre, j’ai appris qu’il y avait eu mensonge au paradis. Patou était en prison pour escroquerie, il avait passé sa vie à mentir et à voler. Sa sœur Vava, mon amie d’enfance, souffre de délires paranoïaques. Elle est schizophrène, ne sort plus de chez elle, passe ses journées sur les réseaux sociaux. Sidérée, j’ai enquêté de manière obsessionnelle. Que leur est-il arrivé ? Pourquoi ont-ils renoncé à la réalité pour vivre au pays du mensonge ? Mais répondre à ces questions n’était pas suffisant. Pour écrire enfin la vérité, avoir la force de l’accepter, il fallait que je me regarde en face. Pourquoi, alors que j’avais été si heureuse dans cette vallée, n’y étais-je jamais retournée ? Il a fallu que je termine une première fois ce livre pour admettre mon aveuglement. Moi aussi je mentais. En enquêtant sur le passé des autres, j’ai pu ouvrir les yeux sur le mien. Je devais tout réécrire, en acceptant la face triste de ma propre enfance, la face violente de ma vie d’adulte. Est-ce que mes livres précédents n’étaient pas des fictions alors que j’avais l’ambition d’écrire la vérité ? S’il faut « un cœur d’airain » pour accepter la réalité, j’étais enfin prête à le faire. »

Editions Grasset





Mon avis

C'est un ouvrage intéressant et biographique, puisque l'autrice nous propose de découvrir une partie de sa vie et non des moindres, c'est-à-dire son enfance passée au Home, en Suisse. Une famille d'accueil pour les enfants l'été ou le reste de l'année pour les moins chanceux, malgré pour certains la richesse financière de leur famille.

J'ai trouvé que l'intrigue était intéressante et pertinente : le portrait de ce couple suisse accueillant des enfants, leur permettant d'avoir à la fois un cadre (à l'extrême parfois), mais aussi de l'amour et surtout un repère important pour ceux et celles dont les parents étaient déficients. Mais derrière ce tableau idyllique, ces souvenirs parfois un peu embrouillés de l'enfance, de l'adolescence, se cachent enfants de ce couple qui donnait tout…aux autres. Des enfants qui accueillaient aussi, n'ayant pas voix au chapitre, bienveillants pourtant, et patients mais souffrant cruellement du manque d'attention parental criant. On se forge pendant cette période, cette enfance peut nous marquer et donc nous influencer dans notre vie d'adulte. La tragédie qu'ils vont vivre est touchante comme le prix que vont finalement payer ses parents.

Ce livre est touchant et j'ai aimé suivre cette enquête intime sans trop l'être. J'ai apprécié découvrir cette famille d'accueil au sein de la montagne. J'ai aimé suivre la plume de Colombe Schneck qui est très fluide, agréable et facile à lire tout comme à suivre.

Derrière la carte postale idyllique, on comprend à la fois l'importance de la période qu'est l'enfance, mais aussi l'importance qu'ont certains liens qui ne sont pas ceux du sang. Trop parfois.

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire 🌿

Plus récente Plus ancienne

Formulaire de contact