À la découverte de Combo chez Dargaud


J’ai le privilège d’être ambassadrice de Combo, un nouveau label de chez Dargaud. Il réunira des récits de fiction, aux styles graphiques hybrides à la croisée de l’animation, du manga, du comics, de la BD franco-belge et plus largement de la pop culture. Un chouette projet que j’ai pu commencer à découvrir avec deux titres.

Rivages lointains - Anais Flogny - 5/5 - 19€

1938, Chicago. Jules, un jeune immigré italien de 17 ans, vit de petits boulots jusqu'au jour où Adam Czar, un ponte de la mafia locale, séduit par son culot, lui propose de travailler pour le milieu en récupérant le pizzo payé par les commerçants en échange de leur protection. Attiré par l'argent facile et les beaux costumes, Jules accepte et s'intègre vite grâce à son bagout. Parallèlement, les deux hommes entretiennent dans le plus grand secret une relation amoureuse, situation particulièrement mal vue dans le milieu.
Jules prend alors de plus en plus d'assurance, jusqu'au moment où une guerre entre familles les pousse à rejoindre New York. Grâce à ses origines italiennes, il intègre une des familles iqui détient le pouvoir à la Grosse Pomme, pendant qu'Adam, d'origine polonaise, doit se contenter d'être un simple associé... Jules prête serment et devient alors un homme influent à son tour, attisant les tensions entre les deux hommes.
Il croise sur sa route Eufrasio, un mafieux impulsif qui l'entraîne dans un jeu devenu incontrôlable et dangereux, surtout lorsque les Fédéraux commencent à s'intéresser de près à leurs affaires...Ce fut une magnifique découverte à la fois graphique, mais aussi pour l'intrigue. Il y a un très joli travail fait par Anais Flogny et je vous encourage à la suivre notamment sur Instagram pour découvrir son coup de crayon.

Moi qui suis assez fan du Parrain, j’ai adoré me retrouver dans cet univers de la mafia américaine ainsi que ces deux personnages que sont Jules et Czan. J’ai trouvé très touchante la façon dont l’autrice mène son intrigue entre les deux personnages, créant ainsi un peu plus d’originalité dans le traitement de cette thématique qui manque parfois de psychologie, pour toujours plus d’actions. D’ailleurs ici, cela n’en manque pas et j’ai apprécié suivre Jules dans son entrée dans cet univers où il faut de la ruse, de la loyauté, mais aussi donné une partie de son âme. De plus, le suivre sur plusieurs années est vraiment agréable et cela permet de prendre le temps de le découvrir !

Le coup de crayon est vraiment très agréable, qui apportent encore plus d’émotions, de mouvements à l’intrigue et les bulles sont lisibles. Je sais que c’est quelque chose qui peut parfois enlever du charme à un roman graphique ou une BD. Ici par d’inquiétude.

Tous les ingrédients sont réunis pour un moment très agréable de lecture. J’ai adoré cet aspect de la mafia qui finalement amène plus de psychologie, plus de profondeur et d’intimité aux personnages avant même d’aborder le fonctionnement de tout le reste. Car la mafia est constituée d’hommes, qui sont avant tout des êtres humains avec leurs failles, leurs joies et leur noirceur.

Un travail à découvrir, tout simplement.


Hana et Taru: la folie de la forêt - Léo Schilling - 3/5 - 18€

Au coeur d'une forêt ancestrale, la jeune Taru cherche sa place parmi les siens. Issue d'une tribu de chasseurs-guerriers, elle se voit marginalisée pour sa naïveté et ses innovations ingénieuses jugées étranges. 
La rencontre d'Hana, une jeune humaine au passé mystérieux retenue prisonnière, sera pour elle un refuge autant qu'une porte ouverte pour trouver sa propre voie. Alors que le village est pris une fois de plus pour cible par des animaux monstrueux, Hana et Taru vont s'allier pour tenter de comprendre cette nature devenue incontrôlable et mortelle...

Ce fut une histoire sympathique à découvrir à la fois en termes de graphisme, mais aussi en termes d’histoire. Pour celles et ceux qui en sont friands, j’ai eu la sensation de me retrouver un peu dans l’univers de Ghibli: les créatures, la présence très forte de la nature et ce personnage principal qui vit une aventure initiatique.

De plus, j’ai aimé le fait que l’univers laisse place aux femmes, ce qui apporte une modernité qui a su me séduire et qui permet de déconstruire certaines images trop traditionnelles autour des personnages féminins. De plus, j’ai aimé cette amitié entre Hana et Taru, mais je n’ai pas été aussi transportée que cela… Je ne pourrais pas vous donner de précisions, juste l’ensemble de l’histoire n’a pas su me transporter et je ne suis pas certaine que j’aurais envie de me plonger dans une nouvelle aventure au sein de cet univers. Ni que je le recommanderais.

J’ai trouvé les planches originales, le coup de crayon est intéressant et est bien dans la lignée du label Combo qui permet la découverte de nouveaux univers. Mais j’ai trouvé parfois qu’il y a avaient trop de détails ou que certaines cases étaient un peu “brouillonnes”.

Un univers à découvrir, un travail à suivre, mais peut-être avec une toute nouvelle histoire…

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire 🌿

Plus récente Plus ancienne

Formulaire de contact