Ma mère, Dieu et Litzie - Roland Perez

 Après Ma mère, Dieu et Sylvie Vartan, Roland Perez revient avec un nouveau " roman vrai " dans lequel on retrouve avec bonheur son inébranlable joie de vivre. Quand Roland et Litzie se rencontrent, en pleine Pâque juive, c'est Esther, la mère fantasque de Roland, qui joue les entremetteuses entre les deux étudiants. Elle est sous le charme de la jeune femme, lui est en pâmoison. Mais Litzie est mariée.

Ainsi commence leur grande histoire d'amour. Malgré des débuts houleux, Roland et Litzie trouvent enfin leur rythme de croisière. Ils vont même jusqu'à associer leurs vies professionnelles et personnelles : ils montent un cabinet d'avocats et ont trois enfants. Ils filent le parfait amour. Jusqu'à ce que la maladie s'immisce dans leur vie. Toujours doté de la même verve chaleureuse, Roland Perez nous raconte cette fois ses premiers pas d'avocat et son histoire avec Litzie, l'amour de sa vie, sa bonne étoile.

Car même après sa disparition, elle a continué de guider ses pas, comme une présence miraculeuse. L'auteur nous plonge dans cette existence faite de joie et de tristesse, avec humour et tendresse, et nous fait voir ce qu'elle recèle de lumineux, d'extraordinaire, voire de miraculeux.

Editions Les Escales / Prix: 20€ / Cultura / Amazon / Decitre



Mon avis

Roland Perez centre son roman sur son épouse. J’ai trouvé que le côté émotionnel était au RDV, mais je n’ai pas plus que cela accroché à la plume de cet auteur dont je n’ai pas lu le premier roman (mais qui semble avoir eu de très bonnes critiques).

Le drame que vit Lizzie est forcément émouvant, et le duo qu’ils vont former, cette équipe pour surmonter cette épreuve est touchante. C’est plutôt bien écrit, et je dois dire que l’humour qui semble avoir été présent dans le premier tome, n’est pas au rendez-vous. Pour moi, l’autre point positif est l’explication de fêtes ou de détails concernant la religion juive qui m’a permis d’apprendre des éléments.

Néanmoins, même si le roman se lit très bien (pour moi en 2 heures), j’ai trouvé que cette histoire ne m’avait pas plus marqué que cela, qu’il y a des longueurs et que si le début du roman à su me séduire, j’ai trouvé le este du roman peu convaincant.

Un RDV manqué donc.



Service presse - Chronique non-rémunérée

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire 🌿

Plus récente Plus ancienne

Formulaire de contact