10/06/22

L'art d'aimer - Ovide


 


Je suis très friande des ouvrages d’Ovide. J’aime sa façon d’écrire et de raconter tous ces événements mythologiques. Après avoir lu ses lettres d’amour provenant des heroines de la mythologie grecque, je me suis plongée avec plaisir dans cet ouvrage.


Une chose est sure, cet ouvrage fait écho avec notre époque et on peut voir en Ovide un love coach avant l’heure ! Les époques passent, mais la question de la séduction reste une problématique importante.

La séduction : un art subtil, un rite mis à l'honneur pendant la Renaissance avec les cours d'amour, mais déjà chanté par Ovide. La femme étant libre de ses sens et de ses sentiments, comment la conquérir ? Où tendre ses filets ? Compliments, promesses, larmes, baisers, hardiesse... Toutes les armes sont bonnes. Celle que l'on aime une fois séduite, comment la retenir ? Au terme d'un jeu dont le prix est le plaisir, l'amant raffiné a plus d'une corde à son arc... Quant à la femme, il lui appartient de garder son éternel féminin, ce qui n'est pas le plus facile... Au-delà de l'artifice, l'art doit gouverner l'amour. Un art dans lequel Ovide est passé maître.

Editions Livre de poche - 5.20€


C’est vraiment un plaisir de lire ce court roman (160 pages). Il est découpé en trois parties : le premier propose des conseils aux jeunes hommes, le second donne des conseils pour faire durer la flamme et enfin, assez original pour l’époque, le troisième donne des conseils aux femmes.

J’ai trouvé qu’Ovide abordait les choses avec une grande simplicité et beaucoup de naturel. On y trouve tous les conseils que l’on souhaite savoir comme ou trouver des jeunes femmes (et de moins jeunes) à séduire, comment les aborder ou encore des conseils pour faire durer la flamme. D’autres aussi, comme les moments ou ne pas faire de cadeaux, comme lors de l’anniversaire de la demoiselle en question. C’est dit avec une grande bienveillance, de l’humour et ce n’est pas aussi scolaire que l’on peut le penser. Les parties sont découpées en chapitres, courts et fluides.

Il aborde aussi la question du plaisir féminin, parle aussi de sa propre expérience en ce domaine. C’est vraiment intéressant et assez moderne, je trouve. Certes certains passages montrent une domination du sexe masculin, mais j’ai trouvé que la femme avait sa place. Déjà, la troisième partie est destinée à ces dernières, mais aussi dans les conseils avisés aux jeunes hommes, Ovide ne les dénigre pas tant que cela. Déjà, la femme d’un certain âge n’est pas dénigrée, au contraire. De plus, il est aussi question de femme mariée, trompant leurs maris.

De plus, comme je le disais, certains conseils font écho avec nous comme le fait de ne pas répondre trop vite à l’autre ou encore comme se faire désirée ou faire face à un refus.

C’est un roman qui pourra vous plaire, qui parlera aux célibataires ou non. C’est aussi un bon moyen de découvrir la plume d’Ovide !

Lectrice passionné et blogueuse littéraire depuis 2017.

0 Comentarios:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire 🌿

Me contacter

Email :

hello@mamzellepotter.fr