Le silence des vaincues - Pat Barker


 C’est un titre que j’ai beaucoup vu sur Instagram, et étant friande de l’antiquité, je ne pouvais que me plonger dans cette histoire !


Je ne vais pas faire durer le suspens plus longtemps : de nombreux points m’ont gêné. Si j’ai trouvé le principe de réécrire la guerre de Troie via un point de vue féminin, j’ai été déçue de la plume de l’autrice à de nombreux points. En tout cas, si vous avez peur du côté historique, je vous le conseille volontiers, car justement, cette plume est faite pour vous !

La guerre de Troie, mythe fondateur de toute la littérature européenne, commence par la banale histoire d'une reine enlevée à son époux par un autre homme. Mais, prisonnière du camp grec, une autre reine observe le destin du monde se jouer sous ses yeux : Briséis, la captive d'Achille, par qui la guerre basculera. Presque 3 000 ans plus tard, il est temps d'entendre sa voix - et à travers elle, peut-être, celle de toutes les femmes laissées muettes par l'Histoire et la littérature.

Editions J’ai lu - 447p.


Je suis une grande admiratrice de la plume de Madeline Miller, autrice de "Circé" et du roman "Le chant d’Achille". J’ai aimé la façon dont elle a approché ces personnages, mais aussi la rigueur de sa plume qui colle à la fois avec le côté classique, mais aussi avec notre époque. Ici Pat Barker, n’a pas du tout réussi l’exercice. Je n’ai rien contre une modernisation des récits, mais j’ai trouvé qu’il y avait de la magie en moins et une certaine crédibilité décevante à mon goût.

“Comment séparer la beauté du tigre de sa férocité ? L’élégance du guépard de la vitesse de son attaque ? Achille était pareil :la beauté et la terreur étaient les deux faces d’une seule médaille.”

Je lirais le tome 2 néanmoins, car j’ai envie de savoir où l’autrice va nous amener cette fois-ci et si ce point en particulier va vraiment se renouveler. “Gigolo” et autres termes de ce genre pour parler d’Achille me gênent, car ça ne colle pas sur le plan historique. Néanmoins, j’ai retrouvé les héros de cette littérature que j’aime tellement et j’ai apprécié découvrir Briséis également bien plus crédible que dans le film Troie avec Brad Pitt. On retrouve bien un Achille bien plus près de ce qu’il est décrit par Homère dans ce roman. C’est très bien pour cet aspect et heureusement, car je pense que je n’aurais tout simplement pas terminé ma lecture !

“Les vaincus sont les oubliés de l'Histoire et leur version des faits meurt avec eux.”

Le roman se lit bien, on comprend ce que vive les femmes en tant que guerre : les viols, l’esclavage et cet enjeu qui se joue sans elles. Elles n’ont pas de voix et pourtant, elle se retrouve sur la scène de tout cela. C’est terrible et bien retranscrit par l’autrice. J’aurais peut-être apprécié retrouver plusieurs voix de femmes justement, mais le roman est bien comme ça.

Cela n’a pas été une lecture catastrophique, mais je pense qu’il aurait pu être encore mieux. C’est cela qui est finalement décevant, car cela tenait à quelques détails ! En tout cas, cela prouve que la littérature antique offre encore un certain intérêt encore avec ces thématiques qui résonnent encore aujourd’hui, mais aussi avec ces héroines qui sûrement plairont, surtout de nos jours !

0 Comentarios

Merci pour votre commentaire 🌿

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM