Histoire de M. le marquis de Cressy - Marie-Jeanne Riccoboni


 C’est un roman publié chez Librio, appartenant à la collection “Œuvre du matrimoine”. Je trouve cette initiative très belle et je tenais à souligner cette initiative. C’est donc pour moi la découverte d’autrices et ici de Marie-Jeanne Riccoboni. J’ai eu un presque coup de cœur pour cette œuvre qui influencera Laclos et “Les liaisons dangeureuses”.


Dans le sillage du duc de Vendôme, vainqueur de la guerre d’Espagne, le marquis de Cressy revient à la cour de France après six ans d’absence. Bel homme, cultivé, malin, il fait rapidement des ravages autour de lui. Entre toutes ces femmes qui tombent irrémédiablement sous son charme, il hésite  : va-t-il privilégier les sentiments ou l’ambition ? Lettres secrètes, chantage amoureux, rebondissements tragiques… Le marquis de Cressy apprendra combien la manipulation des sentiments passionnés est un jeu dangereux.

Editions Librio - 96 p.


Je vous parlerais plus en détails de cette oeuvre très prochainement, mais je tenais à vous faire part de mon avis très positif sur cette oeuvre du XVIIIeme siècle.

C’est un roman que j’ai vraiment beaucoup aimé. Je l’ai trouvé très intéressant pour les thèmes qu’aborde ici l’autrice. En effet, on y trouve la condition des femmes à savoir qu’elles sont souvent les victimes de l’ambition des hommes, qu’elles espèrent une union d’amour aussi. Les femmes présentent apportent une nuance à la femme de ce siècle, car certaines ont cet esprit libertin. Les personnages que sont Adélaïde ou MMe de Raisel sont touchantes, et nuancées aussi. Elles apportent toutes les deux quelque chose à cette histoire.

“L’apparence des vertus est bien plus séduisante que les vertus mêmes, et celui qui feint de les avoir a bien de l’avantage sur celui qui les possède.”

C’est très bien écrit, bien rythmé et saura surprendre par sa fin que l’on n'attend pas. Le personnage du marquis de Cressy apparaît froid et intéressé, lui qui veut avant tout une fortune. Néanmoins, l’autrice le nuance un peu et ce jeune homme peut toucher par certains égards.

J’ai vraiment aimé ce roman. Je l’ai trouvé profond et il donne à mon sens, un vrai tableau de l’époque. Je ne vais pas pousser ici mon étude de cette œuvre, mais je vous la partagerai plus tard.

"Vous dire de m’oublier ? Ah ! jamais ! On m’a forcé de l’écrire ; rien ne peut m’obliger à le penser ni à le désirer.”

 

Si vous avez envie de découvrir une autrice française, mais aussi de vous lancer dans la littérature classique sans lire un pavé, ce roman à tous les ingrédients pour une histoire agréable, intéressante et qui surprend aussi. En plus de cela, les oeuvres de cette collection ont été réalisé par Marie Boiseau, une illustratrice française ! 

0 Comentarios

Merci pour votre commentaire 🌿

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM