Dating fatigue - Judith Duportail


Je vous propose un ouvrage très intéressant et actuel aux éditions de l'Observatoire.


J'ai beaucoup aimé découvrir à la fois la qualité de la plume de l'autrice, mais aussi ce contenu qui captivant qui dresse à la fois un portrait de la société d'une certaine façon, mais aussi de l'amour.

Un an après L'Amour sous algorithme, qui lui a valu le titre de « la Française qui a défié Tinder », Judith Duportail se sent trahie par sa propre science. Ses analyses et conclusions ne l'empêchent pas, elle aussi, de souffrir des « incivilités affectives » de notre époque (du ghosting, à l'orbiting, et autres cruautés désinvoltes 2.0), et de traverser un burn-out émotionnel à force de luttes et d'errance dans le monde post-Tinder.

Editions de l'Observatoire - 160p.


C'est un ouvrage qui m'a permis de découvrir la plume de Judith Duportail. Je n'ai pas lu son premier ouvrage et je me suis plongée, avec plein de curiosité, dans ce deuxième livre. La plume de l'autrice est assez fluide et facile à lire, je pense que ce sont deux critères forts, importants à mentionner. On sent que Judith Duportail maîtrise son sujet et sait aborder ces questions de société d'une façon très claire et concrète également. Pour moi, c'est un ouvrage à portée de tous pour mieux comprendre notre société et la façon dont l'amour se vit aujourd'hui.

Quand on lit cet ouvrage, on peut se rendre compte du monde qui est de plus en plus impacté par cet esprit de consommation y compris en amour mais aussi influencé par les réseaux sociaux. Ces derniers apportent à la société une sorte de narcissisme et renforcent un sentiment puissant de concurrences sur tous les plans qui apporte ainsi à chacun un doute sur l'autre et une sorte d'envie de la vie de l'autre.

"Un livre, c'est une conversation intime, douce, entre le lecteur et l'auteur."

L'autrice questionne le couple et ces diverses variantes, comme le polyamour qui reviendrait peut-être à une sorte d'idée de consommation appartement à la société ? Cela pose alors la question de l'intimité dans le couple, d'avoir une certaine exclusivité par rapport à l'autre, mais aussi d'un sentiment d'appartenance et de possessivité sur quelqu'un. C'est vraiment des questions intéressante pour le lecteur qui pourra ainsi réfléchir sur sa propre vie sentimentale et de se rendre compte possiblement de l'influence de la société. Il y a aussi le fait que la société nous fait perdre de notre valeur, par exemple en se sentant obligé de rire ou en gardant le silence quand on se retrouve en groupe. cela est aussi le cas en amour.

"Ces vies en apparence idéales me font redoubler de sévérité sur la vacuité à venir de ma propre journée."

Judith Duportail aborde aussi la question du consentement et cette idée de remettre la faute sur la femme car un homme "n'est pas comme ça". Cela prouve d'une certaine façon comment la société excuse très souvent les comportements masculins et remet bien plus facilement les maux aux femmes. L'autrice aborde les comportements masculins avec une certaine justesse.

"Ce n'est pas le sexe qui salit, non, c'est de se trahir pour correspondre aux attentes d'un autre."

Dating fatigue est un ouvrage qui permet de se poser les questions sur soi, sur son rapport à l'autre et aussi toutes ces influences qui pèsent sur nous comme les attentes de la société, renforcés par des outils comme les réseaux sociaux. C'est très simple à lire et riche, je recommande ! 


0 Comentarios

Merci pour votre commentaire 🌿

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM