La guerre de Troie n'aura pas lieu - Jean Giraudoux


C'est une nouvelle pièce de théâtre que je vous propose aujourd'hui avec ce classique de Jean Giraudoux.


Hélène, enlevée par Pâris, est réclamée par les Grecs. Mais la plupart des Troyens, fascinés par sa beauté, refusent de la rendre. D'âpres négociations s'ensuivent. Les partisans de la paix l'emporteront-ils ? Avec cette relecture de la mythologie antique, Giraudoux s'adresse aussi à ses contemporains : en 1935, la Première Guerre mondiale est encore dans les mémoires. Et la pièce, qui interroge le caractère éternel des conflits armés, fait surgir la menace d'une nouvelle tragédie, peut-être imminente.

Editions Larousse - 239p. - 3.5€


C'est une pièce en deux actes, très bien rythmée. Ce fut une bonne lecture, je ne regrette pas d'avoir enfin lu cet ouvrage qui apporte à la fois un côté moderne à cette histoire que nous connaissons tous grâce à Homère (d'ailleurs ma chronique est -ici-).

"Tu as vu le destin s'intéresser à des phrases négatives ?"

Je ne vais pas vous faire une biographie de Jean Giraudoux, mais pour bien comprendre cette œuvre et toute sa puissance, il faut savoir que cet auteur connaît la guerre et que cet événement va profondément le marquer. C'est pourquoi, tout au long de cette lecture, nous pouvons ressentir toute cette thématique contemporaine alors que ce récit n'est pas de notre époque.

"C'est au prix de la guerre que tu as trouvé le plus beau, le mot "courage"".

En plus de ce côté militaire, la place de la femme est importante ici. Dans l'œuvre d'Homère, il y a les femmes qui apparaissent, mais pas de cette façon. Hélène apparaît ici comme une jeune femme certes de grande beauté, mais très distance de Pâris, séductrice à d'autres moments. De son côté, Andromaque souhaite à tout prix retenir son mari à ses côtés, n'est pas pour la guerre.

"Il n'est qu'une humiliation pour la femme, l'injustice."

Évidemment, le suspens autour de cette guerre que certains ne veulent pas pour diverse raisons comme les horreurs et la fatigue que cela peut créer comme Hector, d'autres pour qui elle semble inévitable. D'ailleurs, à ce propos, Jean Giraudoux a gardé le personnage d'Hector proche de celui d'Homère.

La plume de Jean Giraudoux est très agréable, facile à lire aussi. Une modernité d plus dans ce récit.

C'est une pièce intéressante à lire, cela permet à la fois d'avoir un autre regard sur cet événement. Mais aussi de se rendre compte à quel point Giraudoux a réussi à créer un véritable parallèle avec son époque et tout ce qu'il a vécu à la fois dans sa vie professionnelle que dans sa vie personnelle.


0 Comentarios

Merci pour votre commentaire 🌿

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM