02/08/21

La conquête de Plassans - Emile Zola


 

C'est le quatrième tome de la série des Rougon-Macquart. Un tome qui a été le moins lu à l'époque par les lecteurs de Zola et qui pourtant, m'a paru être bien plus léger dans son style même si Zola reste attaché à son projet !


Pour le moment, celui-ci a toute ma préférence alors que je le craignais initialement quand j'ai compris que l'auteur aborderait le sujet religieux ! Une très belle surprise donc !

"Elle sanglotait.

L'abbé Faujas avait redressé sa haute taille, il s'approcha de Marthe, laissa tomber sur elle son mépris de la femme. - Ah ! misérable chaire ! dit-il. Je comptais que vous seriez raisonnable, que jamais vous n'en viendriez à cette honte de dire tout haut ces ordures... Oui, c'est l'éternelle lutte du mal contres les volontés fortes. Vous êtes la tentation d'en bas, la lâcheté, la chute finale. Le prêtre n'a pas d'autre adversaire que vous, et l'on devrait vous chasser des églises, comme impures et maudites.

-Je vous aime, Ovide, balbutia-t-elle encore ; je vous aime, secourez-moi."

Editions Folio - 417p. - 5.90€


Ce roman est en quelque sorte la "suite" du premier tome, "La Fortune des Rougon". On retourne à Plassans après deux tomes à Paris, auprès de Marthe et de François, deux cousins mariés qui se ressemblaient physiquement et dont on nous parle justement dans le premier tome. C'est une lecture qui m'est apparu comme une sorte de "respiration" après Paris. J'ai trouvé le décor plus léger, plus agréable aussi et j'ai même ris à plusieurs reprises avec ce tome.

Concernant l'intrigue, on retrouve donc Marthe Rougon, mariée à son cousin Mouret (appartenant à la branche des Macquart). Ils appartiennent à la bourgeoise commerçante et ont trois enfants. Leur vie semble très simple, assez retirée en somme et tout débute avec l'arrivée de l'abbé Frujas et de sa mère qui ont loué le second étage de cette maison on l'on reçoit personne. Va alors commencer un drôle de jeu pour découvrir enfin qui est cet abbé qu'on voit à peine. Le personnage de Mr Mouret m'a d'ailleurs fait rire à plusieurs reprises, enchaînant les situations parfois grotesques pour apercevoir son locataire qui va peu à peu s'installer dans la maison, mais aussi à Plassans. Il y a les commérages des villages que l'on connaît, la question politique est bien sûr abordée, mais j'ai trouvé le sujet moins "pesant" que dans les autres.

Peu à peu, Emile Zola va donc montrer toute l'influence du religieux, ce qui est intriguant jusqu'à la fin du roman. Zola a réussi à créer une intrigue bien différente, je trouve que les autres tomes. Ici, il y aurait presque du suspens, la folie s'invitant en plus de cela, il y a un décor vraiment en opposition à Paris. De plus, le décor plus agréable du village rend cette lecture bien plus légère que les autres. Les descriptions y sont aussi peut-être moins longues et s'enchaînent moins. Cette lecture est vraiment agréable à faire, surtout s'y vous enchaînez comme moi les tomes à la suite.

Zola aborde aussi la question de la place de la femme ce qui est, je trouve, assez moderne la encore. En effet, Marthe Mouret va délaisser sa maison et ses enfants pour ses occupations religieuses. Son mari va dons s'en plaindre. Mais l'auteur va plus loin en montrant toute l'influence, parfois négative, des femmes et du pouvoir qu'elles ont en réalité et encore plus auprès de leurs époux. Il y a plusieurs figures féminines au travers de ce roman : celle enfant, celles qui sont considérées comme "perdues" ou encore celles dévotes ou ayant un grand caractère. Je ne m'attendais pas à cela et c'est assez intéressant de voir ce thème abordé.

"Plaisez aux femmes, si vous voulez que Plassans soit à vous."


Une lecture très agréable, très fluide. J'ai dévoré ce roman en deux jours à peine et je sus toujours autant impressionné d'une part, et sous le charme d'autre part de la plume et du travail minutieux d'Emile Zola !

Lectrice passionné et blogueuse littéraire depuis 2017.

0 Comentarios:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire 🌿

Me contacter

Email :

hello@mamzellepotter.fr