Maximes et autres textes - Oscar Wilde


 

Ce petit recueil regroupe à la fois des maximes et de deux textes nommés "Le déclin du mensonge" et "Impressions d'Amérique". J'aime beaucoup la plume d'Oscar Wilde. C'est par cet auteur que je me suis mise à lire de la littérature anglaise classique, littérature que j'affectionne énormément.


Le sens du paradoxe et la finesse d'analyse d'Oscar Wilde nous invitent à aiguiser, le sourire aux lèvres, notre esprit critique.

Éditions Folio - 2€ - 115p.

"Les gens bien élevés contredisent les autres. Les sages se contredisent."

Je suis donc assez habituée à sa plume, cependant, j'avoue que ce petit recueil ne fut pas une superbe surprise. Autant, j'ai adoré découvrir ses maximes qui reflètent bien cet esprit qui a ses propres codes, autant le texte du "Déclin du mensonge" m'a moins enchanté. Concernant "Impressions d'Amérique", j'ai trouvé ceci assez agréable à lire, on peut y découvrir cette image de l'Amérique de l'époque et de (déjà) certains de ses excès. De plus, avoir le regard de Wilde sur tout cela apporte une dimension supplémentaire intéressante.

"L'immoralité est un mythe inventé par les honnêtes gens pour expliquer la curieuse attirance qu'exercent les autres."

Cependant revenons à ce qui m'a le plus plu. Les maximes sont divisées en plusieurs parties et reflètent très rapidement la pensée de l'auteur. On y retrouve toute sa personnalité et j'ai adoré ce mordant. Elles se lisent très facilement et rapidement et c'est toujours assez intéressant de voir que certains demeures intemporelles ! C'est court et efficace et je trouve que c'est une première approche qui peut être agréable.

"S'aimer soi-même, c'est se lancer dans une belle histoire d'amour qui durera toute la vie."

Concernant le premier texte du recueil, je l'ai trouvé assez long parfois. Même si le fond du texte reste forcément intéressant, il n'en reste pas moins un peu long... Par contre, j'ai aimé y découvrir que Wilde parlait de Zola (alors que je suis en pleine lecture de ce dernier), comme de Balzac.

Ce petit recueil est donc une jolie découverte, une façon de lire Oscar Wilde d'une façon rapide et de pouvoir cerner une partie de sa personnalité, de cette plume tranchante et cruelle aussi. 

Cependant, je ne pense pas que les deux textes soient forcément ceux qui reflètent le mieux tout le génie, le côté sulfureux de cet auteur que je vous recommande.

Commentaires