Ne m’oublie pas – Alix Garin





C’est un roman graphique plein d’émotions, pour lequel j’ai eu un gros coup de cœur, que je vous recommande aujourd’hui.

La grand-mère de Clémence souffre de la maladie d'Alzheimer. Face à son désespoir, elle prend la décision de l'enlever de la maison de retraite et de prendre la route en quête de l'hypothétique maison d'enfance de sa mamie. Une fuite, une quête, un égarement, l'occasion de se retrouver ? A moins que ce ne soit plutôt des adieux...



C’est donc un roman graphique qui en plus d’avoir de belles planches aux couleurs douces et sans fioritures, nous raconte une histoire touchante. Une histoire entre cette grand-mère qui vieillit, qui perd la mémoire et sa petite-fille qui ne veut pas laisser cette dernière ainsi et qui pour lui faire remontrer quelques souvenirs, va la ramener dans la maison de son enfance.


Un voyage qui pose plusieurs questions très intéressantes et émouvantes. Tout d’abord ce parallèle entre les deux personnages représentants la jeunesse et la vieillesse que ce soit en expériences de la vie ou physiquement. C’est aussi une histoire entre une grand-mère et sa petite fille et tous les souvenirs qui peuvent se rattacher à ce lien. C’est bouleversant et parlera à de nombreuses personnes. Mais ce duo permet aussi de réfléchir au lien avec sa mère pour ce qui est de Clémence. 


L’histoire propose de jolies réflexions sur la vie aussi en générale, sur le fait que le temps passe très vite et qu’il est préférable d’être la personne que l’on est et non celle que la société attend. 


Un trajet doux et réaliste, une lecture sur l’amour, l’oubli et les liens familiaux. Les dessins, à l’image de cette couverte simple et touchante, sont très beaux et apportent une émotion supplémentaire à ce récit. 

Éditions Le Lombard (224 p.) – Coup de coeur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire 🌿