Les Femmes de l’Odyssée - Alexandre Hurel



C’est un superbe voyage et une redécouverte de l’Odyssée. Un très bel ouvrage qui a su charmer à la fois la passionnée d’histoire et la lectrice que je suis et que je vous recommande.

L’Odyssée de Homère a été écrite vers 800 av. J.-C. La femme du citoyen grec y est décrite comme une femme d’intérieur, régnant sur sa maison, mais n’ayant pas le contrôle de son corps, et n’ayant d’autre existence sociale que celle de la continuité des familles. Or, les femmes, souveraines, nymphes et déesses tiennent des rôles déterminants, essentiels dans le poème homérique… Que signifie cette ambivalence ?



Une redécouverte de l’Odyssée, je ne le pensais pas possible et finalement. Alexandre Hurel arrive à retracer la grande œuvre en s’intéressant aux femmes qui ont une part dans cette œuvre. Une redécouverte des déesses, des reines mais aussi des nymphes. Mais pas que. C’est intelligent, à l’air du temps.


Mais avant de rentrer dans le détail de ce livre publié chez quai des brunes (que vous retrouverez dans les boutiques des musées), je voudrais saluer la qualité de ce livre qui est parfaitement documentée avec des œuvres présentées plus diverses que ce que j’avais pu lire jusque-là quand on présente certaines divinités par exemple. La lecture est aérée et les chapitres étant courts, vous pouvez lire cet ouvrage facilement, sans sentir un côté trop sérieux qui peut parfois faire fuir. 


Concernant le fond, c’est une redécouverte de ces personnalités que nous connaissons tous. Athéna, Circé ou encore les esclaves qui sont aussi présentent. Ainsi, Alexandre Hurel raconte l’Odyssée d’Homère mais va plus loin. Il pousse sa réflexion sur les libertés féminines durant la Haute Antiquité, sur ces diverses personnalités et ce qu’elles peuvent supposer pour l’époque. Par exemple, concernant Circé qui est un personnage que j’aime beaucoup. L’auteur nous la décrit comme finalement une dominatrice finalement et cette réalité existante dans la vie réelle des femmes durant l’Antiquité. On sent un réel travail de recherches, un savoir que l’auteur transmet d’une façon légère, très bien imbriqué dans cette analyse des personnalités féminine de l’Odyssée qu’elles soient d’ailleurs importantes ou non. 


C’est un parallèle très intéressant qui donnera l’envie de relire l’Odyssée, de le lire en ayant quelques savoirs supplémentaires sur ces femmes qui sont finalement très important dans le voyage d’Ulysse qui reste le héros. 


Un ouvrage de qualité, abordant le féminisme à la fois dans l’une des grandes œuvres que (presque) tout le monde a lu, mais aussi une plongée historique durant la Haute Antiquité. 


Editions Quai des brunes (368 p.) - 5/5 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire 🌿