Occasions tardives - Tessa Hadley


Aujourd’hui, c’est un roman basé sur l’amitié et le temps qui passe et qui laisse des traces que je vous propose de découvrir. Ce roman appartient à la sélection 2021 du prix des libraires 10/18.


Alexandr et Christine, Lydia et Zachary partagent une amitié très intime depuis leur rencontre alors qu’ils avaient 20 ans. Trente ans plus tard, Alex et Christine reçoivent un appel bouleversé de Lydia : Zach est mort. Ce décès les touche profondément : tous s’accordent pour dire que Zach était le plus sain et le plus gentil d’entre eux, celui qu’ils ne pouvaient se permettre de perdre. Plutôt que de les rapprocher, la perte de Zach déforme leur relation, faisant remonter à la surface les enchevêtrements passés, les griefs tus. Ce qui aurait pu les réunir se transforme alors en colère et amertume. Occasions tardives explore les entrelacs des relations les plus intimes. Sous la surface des arrangements et compromis de l’existence reposent d’autres configurations, différentes, insondables, qui, bien que semblant appartenir au passé, demeurent la trame essentielle des amitiés et des amours unissant ces quatre protagonistes. Et quand un fil rompt, tout se détricote, la trame réaffirme sa présence.


J’ai découvert Tessa Hadley via ce roman et j’en ressors avec un avis assez mitigé. Ne vous inquiétez pas, il ne s’agit pas d’un doute que la plume de cette autrice mais les émotions suscitées par ce roman sont parfois assez contradictoires !

Dans ce roman, on suit un groupe de quatre amis qui se sont rencontrés durant la vingtaine : Alexandr, Christine, Lydia et Zacchary. C dernier va décédé et c’est ainsi que le groupe va se retrouver éclater et va laisser percevoir des failles qui sont apparues avec le temps. Le point fort de ce roman, c’est qu’on peut percevoir une évolution des personnages puisqu’ils sont bien plus âgés au début du roman. On fait des allers et retours dans le passé pour comprendre leurs personnalités, la naissance des deux couples amoureux qu’ils vont former et l’attraction entre ces quatre individus, parfois malsaines, je trouve.

 Entre Christine et Lydia, par exemple, il y a une sorte de relation maternelle entre elle puis de compétition, de jalousie à la fois. C’est intense, beau et émouvant. Entre les deux hommes, on peut retrouver un lien fraternel mais aussi d’admiration.

Je ne me sus pas particulièrement attaché à eux, le lecteur sera d’avantage dans un rôle de spectateur, cherchant les rouages qui vont apparaitre dans ce déséquilibre.

"Tout est provisoire, se reprit-elle. Dans les heures qui suivront, nos perceptions ne vont cesser de changer et d’évoluer en accéléré, au fur et à mesure que nous nous adapterons à cette nouvelle forme déchirée de nos existences."

 C’est un lien fort qui va unir au fil des années ces 4 amis mais cette disparition va forcément, vous l’aurez compris, faire bousculer l’équilibre.

L’écriture de Tessa Hadley est agréable, malgré la présence de quelques longueurs. Si vous lisez ce roman, vous ne devez pas avoir dans l’idée qu’il va se dérouler beaucoup d’action, c’est une découverte de 4 êtres, de liens donc le rythme est forcément lent. Mais ce n’est pas un défaut de la part de l’autrice, c’est toujours le cas dans ce genre d’ouvrage.

C’est donc un roman qui nous livre une histoire d’amitié, de secrets qui vont apparaitre et de failles chez ces personnalités. 


Editions 10/18 (312 p.) - 3/5 - Cultura - Decitre - Amazon

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire 🌿