Des voisins si ordinaires - David Jackson

par - 26.8.20




Un thriller qui se lit donc bien mais dont il ne faut pas attendre non plus grand-chose….

Les Benson sont des gens charmants, des voisins parfaits. Ils ont une belle maison et une mignonne petite fille. Sauf que Daisy n'est pas vraiment leur enfant : ils l'ont enlevée il y a quelques années. Depuis, elle a appris à être gentille pour éviter les punitions infligées par « papa ». En apparence, les Benson donnent l’image d’une famille ordinaire, tranquille. Jusqu’au jour où ils décident que Daisy doit avoir une sœur et qu’ils kidnappent Poppy, six ans. Mais la nouvelle petite fille ne se révèle pas aussi douce et obéissante qu’ils l’espéraient, cherchant à s'enfuir au risque d'alerter le voisinage... D’autant que l’inspecteur Cody est bien déterminé à retrouver la fillette, quel qu’en soit le prix. Il va devoir dénouer un tissu de mensonge savamment élaboré et révéler la terrible réalité, inimaginable, d’une famille « parfaite »...


 On va découvrir le quotidien et la vérité sur la disparition de trois petites filles qui se retrouvent enfermées dans une pièce de la maison par un couple peinant à fonder une famille. Elles sont enfermées ensemble et malgré les conditions dans lesquelles elles vivent, et le jeune âge qu’elles ont, elles font preuve d’un grand courage jusqu’au bout.

Là où je suis plus mitigée, c’est que le titre me donnait à penser que l’on suivrait d’avantage un couple tentant de se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas. En parallèle de la narration autour des filles, on suit Cody, un inspecteur et son équipière. Deux policiers travaillent sur cette enquête, ont un passif commun et je n’ai pas trouvé très pertinent de nous donner ce détail. C’est là où je voulais en venir au tout début de ma chronique, mes attentes finalement n’ont pas eu de réponses.
 
Le fond n’est finalement pas celui que je m’attendais, par contre j’ai été très touché par ces trois fillettes, surtout Daisy qui fait preuve d’une très grande maturité et d’un sens de protection envers les deux plus jeunes.
 
Un thriller qui se lit donc bien mais dont il ne faut pas attendre non plus grand-chose….
Editions City  (416 p.) - 2/5 - Cultura

D'autres articles

0 commentaires

Merci pour votre commentaire 🌿