Dernières fleurs avant la fin du monde, Nicolas Cartelet

par - 14.2.20



Une intrigue originale et brulante au vu de l'état de note planète actuellement. Un joli roman avec un brin de poésie !




RESUMEUn futur sans abeilles, étouffé dans la grisaille de gigantesques latifundia. Un futur où l’humanité se meurt, privée de descendance. Albert, journalier agricole, répand le pollen à la main. Manon, sa compagne engagée à l’usine, sombre peu à peu dans la folie. Et dans la morosité du quotidien, une lueur, Apolline sous les cerisiers… les dernières fleurs avant la fin du monde. Après Petit Blanc, conte cruel et onirique, Nicolas Cartelet incarne son héros Albert Villeneuve dans un futur désenchanté, où les hommes luttent contre leur impuissance.

MON AVIS: C'est donc un roman dans lequel se mélangent poésie et écologie. Un roman assez court mais efficace grâce à une plume assurée. Sa couverture que je trouve très intrigante est d'ailleurs parfaitement choisie !

Le thème principal est l'écologie dans une ambiance de science-fiction. Un sujet très actuel à la lumière des actualités du moment. Ici, l'humanité se meurt et le abeilles ont disparues. L'homme tente de remplacer ces petits êtres si précieux dans le bon déroulement de la vie terrestre. C'est donc dans un monde aux airs apocalyptique que l'on suit Albert, personnage principal de ce roman qui est, en quelque sorte, la petite lumière dans ce monde sombre. même les relations entres les hommes sont implantées, le moral n'étant pas au beau fixe !

Le point fort est aussi la plume de Nicolas Cartelet. Un roman plus long aurait été trop je pense et ce format (192 pages) permet d'aller à l'essentiel et de rendre plus forts les messages de ce roman. La forme est intéressante aussi car il y a très peu de dialogues, on suit seulement les choses aux. travers des yeux d'Albert. La plume est facile çà lire même si il m'a fallait quelques pages pour bien entrer dans ce roman qui parait si effrayant ! L'auteur avec cette forme et sa façon de mener son intrigue, offre une sorte de conte moderne. C'est poétique et dans cette grisaille ambiante et lourde, il existent encore quelques espoirs aussi précieux que ce pollen doré<;

Un court roman don't il faut tenir les enseignements. Dans un environnement cruel et étouffant, Nicolas Cartelet nous plonge dans cette urgences environnementale  !

Livre de poche / 192 p. / Science-fiction

D'autres articles

0 commentaires

Merci pour votre commentaire 🌿