L'academie des âmes abimées de Thierry Cohen


À l’Académie des Âmes Abîmées, réparer les vivants est un enseignement, une vocation. Mieux : une mission.

Quand Lana et Dylan, deux adolescents en perdition, y sont recueillis, ils sont loin d’imaginer ce qui les attend. Blessés par la vie, perdus dans un monde de haine et de violence, ils vont tenter de se reconstruire. Mais peut-on retrouver confiance un jour après avoir survécu à de tels drames ? Et quel rôle leurs parrains, Dimitri et Romane, joueront-ils dans la reprise en main de leur destin ?

Entre renaissance, découverte des sentiments, échanges avec des professeurs hors normes et mise en pratique des cours, cette institution secrète dessine un nouvel avenir… Et si elle pouvait changer le monde ?


Plon - Amazon - Decitre - 416p.

Une lecture forte et touchante


Ce fut une lecture bouleversante sur plusieurs plans: elle m’a touché personnellement à cause du message que délivre ce roman mais aussi à cause de ces personnages, vrais et entiers.

Avant d’arriver à ces deux points, j’aimerais m’arrêter sur la plume de l’auteur que j’ai découverte avec cet ouvrage. Le style de Thierry Cohen est très agréable à lire, très fluide et malgré les diverses histoires des personnages, les choses sont assez clairs et très bien tournées. L’auteur amène une certaine poésie à son intrigue, tout somme de la mélancolie et de l’espoir.

"Certains peuvent être détruits par des mots, des insultes. D’autres sauront résister aux pires sévices. Les dépasser, même. Chaque parcours est particulier, chaque vie unique, chaque douleur aussi."

Les personnages, pour en venir à eux sont très attachants. On se lie facilement à eux via l’empathie que l’on ressent pour les passés qui sont les leurs. Cette académie donne envie d’y aller, de se réconcilier avec son passé ou en tout cas, de faire avec. Lana et Dylan sont deux adolescents qui sont meurtris jusque dans leurs chairs et j’ai trouvé incroyable et presque magique, cette académie et les enseignements qui y sont transmis.

C’est un livre qui fait du bien car il donne de l’espoir avec cette impression très importante que tout est possible. Que les choses peuvent être perçues autrement, tout simplement.

"Un roman c'est un peu comme une personne, non ? On voit la couverture, le titre et on se fait une idée. Mais ce n'est qu'en passant de longues heures avec lui qu'on parvient à avoir une vision précise de ce qu'il est et cherche à nous dire."

En plus de cela, j’ai trouvé la couverture du roman très poétique et assez à l’image du roman, alors vous l’aurez compris au travers de ces lignes, que j’ai passé un très agréable moment et que je vous le recommande!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire :)

A bientôt !