La bibliomule de Cordoue - Wilfrid Lupano & Léonard Chemineau


 

Un roman graphique qui permet au public de connaître un fait historique sans s’en rendre compte ! Je ne connais pas personnellement cet événement et je suis ravie de cette découverte.


En plus de cela, je tiens à souligner la beauté de ce roman graphique avec ses pages dorées, c’est un élément qui est important quand on apprécie un roman en tant qu’objet également.

Califat d'Al Andalus, Espagne. Année 976 Voilà près de soixante ans que le califat est placé sous le signe de la paix, de la culture et de la science. Le calife Abd el-Rahman III et son fils al-Hakam II ont fait de Cordoue la capitale occidentale du savoir. Mais al-Hakam II meurt jeune, et son fils n'a que dix ans. L'un de ses vizirs, Amir, saisit l'occasion qui lui est donnée de prendre le pouvoir. Il n'a aucune légitimité, mais il a des alliés. Parmi eux, les religieux radicaux, humiliés par le règne de deux califes épris de culture grecque, indienne, ou perse, de philosophie et de mathématiques. Le prix de leur soutien est élevé : ils veulent voir brûler les 400 000 livres de la bibliothèque de Cordoue. La soif de pouvoir d'Amir n'ayant pas de limites, il y consent. La veille du plus grand autodafé du monde, Tarid, eunuque grassouillet en charge de la bibliothèque, réunit dans l'urgence autant de livres qu'il le peut, les charge sur le dos d'une mule qui passait par là et s'enfuit par les collines au nord de Cordoue, dans l'espoir de sauver ce qui peut l'être du savoir universel. Rejoint par Lubna, une jeune copiste noire, et par Marwan, son ancien apprenti devenu voleur, il entreprend la plus folle des aventures : traverser presque toute l'Espagne avec une « bibliomule » surchargée, poursuivi par des mercenaires berbères.

Editions Dargaud - 264 p. - 35€


Comme je le disais au tout début de ma chronique, ce roman graphique est un conte qui porte sur un fait historique. Le vizir Al-Mansur expurgea la bibliothèque de Cordoue de tous ses ouvrages. C’est donc un fait important au sein de cette histoire du monde arabo-musulman qui a tout de même son importance ! Comme le dit Wilfrid Lupano au sein d’une interview, cette civilisation qui est pourtant très importante, est peu enseignée au travers de ces auteurs, de ses scientifiques... C’est très dommage, car je vous assure qu’il y a des très nombreuses pépites au sein de cette civilisation et je tente personnellement de remédier à mes lacunes.

Pour en revenir à cette BD, elle montre à quel point il est difficile de transmette des connaissances quand il y a ce danger parfois du pouvoir et de la regilion. C’est ce que représente Al-Mansur qui bien sûr vizir, a la main sur le pouvoir et la Bibliomule de Cordoue parle de cette instrumentalisation de la religion par le pouvoir.

Néanmoins, cette BD n'est pas trop “lourde” au contraire, il y a beaucoup d’humour et on apprend d’une façon ludique. C’est ce qui est chouette quand l’Histoire est adapté en BD car ce genre permet d’avoir une lecture plus légère d’un fait. Parfois, il y a quelques longueurs dans l’aventure, mais l’ensemble est cohérent, reste intelligible et se lit avec plaisir.

Ici, en plus de cette histoire, c’est la découverte d’une culture et le coup de crayon à son importance, car il faut représenter cette société de l’époque. Les bulles ne sont pas trop lourdes et j’aime ce coup de crayon assez doux au regard. J’ai aimé découvrir cet ouvrage, et c’est comme à chaque fois, un point très important pour moi qui me semble important d’aborder à chaque fois.

Un roman graphique qui est un bon moyen pour découvrir un fait historique, une civilisation et le tout avec un côté ludique !

0 Comentarios

Merci pour votre commentaire 🌿

SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM