La maîtresse du peintre - Simone Van der Vlugt

 



La maîtresse du peintre est un roman historique sur une figure féminine de la vie de Rembrandt, complètement oubliée. Une découverte intéressante, avec de très nombreux détails.


C'est un roman que j'ai beaucoup aimé, qui se lit très rapidement et qui n'est pas sans me rappeler La jeune fille à la perle de Tracy Chevalier. Une plongée en 1650 à Amsterdam réussie et qui permet de découvrir des détails historiques autour de la vie du célèbre peintre.

Un jour de juillet 1650, Geertje Dircx est arrêtée par la ville d'Amsterdam, poussée de force dans une voiture et conduite à la Spinhuis de Gouda, maison de correction pour femmes où elle restera enfermée douze ans. A l'origine de cette arrestation aussi brutale qu'inattendue, Rembrandt van Rijn, l'amant de Geertje.Jugée par contumace, elle revient depuis sa cellule sur les années qui ont précédé son arrestation et sur son idylle avec le célèbre peintre. De milieu modeste, veuve à tout juste trente ans, Geertje entre au service de Rembrandt en tant que nourrice de son fils Titus. La femme du peintre, Saskia van Uylenburgh est alors alitée, souffrant selon toutes les apparences de la tuberculose, maladie dont elle ne se remettra pas.La mort de cette dernière laisse Geertje maîtresse de maison. La cohabitation laisse très vite place à l'amour, Rembrandt trouvant paix et réconfort dans les bras de la nourrice. Les deux amants vivent ainsi durant plusieurs années une liaison scandaleuse, hors mariage. Mais les belles choses ont une fin, dit-on, et Geertje en fera la douloureuse expérience avec l'arrivée de Hendrickje Stoffels dans la maisonnée, dont le charme éblouit Rembrandt...

Editions 10/18 - 312p. - 7.80€

Nous découvrons la vie de Geertje Dircx qui est une jeune femme qui va vouloir s'émanciper et travailler au service de plusieurs famille, jusqu'à celle de Rembrandt, qui est déjà un peintre reconnu. Vous l'aurez deviné, je ne pense pas que je vais vous apprendre quelque chose ici, une relation amoureuse et scandaleuse pour l'époque, va exister entre le peintre et celle qui était la nourrice de l'enfant du peintre. On y découvre un Rembrandt à la fois doux et torturé, mais aussi libre des codes de la société. Cette relation, parfois tumultueuse dû au caractère du peintre va marquer la vie de la jeune femme. Pas de la bonne façon puisque son amant deviendra finalement son bourreau puisqu'elle sera emprisonnée ; je ne vais pas trop rentrée dans les détails, mais vous l'aurez compris cette figure féminine sera importante dans la vie de Rembrandt.

Cependant, c'est là où ce roman est aussi intéressant, elle est rapidement oubliée. L'autrice va donc incorporer un petit dossier historique avec différents documents historiques, mais aussi une piste sur la figure de Geertje qui a sûrement été un modèle pour le peintre. Cette histoire d'amour scandaleuse est réelle même s'il reste encore quelques ombres autour de cette femme.

Jeune fille au collier rouge (1645) au Metropolitan Museum of Art


J'ai aimé découvrir à la fois ce combat de cette femme qui tente de s'en sortir seule, chose peu facile pour cette époque, mais aussi découvrir une autre facette de Rembrandt, loin des ouvrages de peinture. On peut ainsi pénétrer dans ses ateliers, découvrir autrement sa façon de travailler et avoir un portrait plus intime de cet artiste.


Vous l'aurez compris, je vous recommande ce livre à la fois pour faire la connaissance de cette femme qui a eu une place importante pour l'un des peintres les plus célèbres des pays-Bas, mais aussi pour avoir un portrait plus intime de Rembrandt.

Commentaires