MENU

The Hate U Give de Angie Thomas

mars 05, 2018


Starr a 16 ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres de gangs, la drogue et les descentes de police.

Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic; tous les jours , elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes.
Mais tout vole en éclats le soir où son ai d'enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s'embrase, tandis que la police cherche à enterrer l'affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu'elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère; et à redresser la tête.

Nathan  - Amazon - 488p. - Sortie le 5 avril 2018 - La haine qu'on donne






Une lecture percutante, touchante et tristement actuelle!



Je suis encore sous l'émotion de cette découverte littéraire qui mérite les compliments qui sont sur sa couverture. C'est un roman qui s'inscrit dans une réalité terrible, puisque cet ouvrage met en lumière la violence à laquelle est confrontée la jeune afro-américaine, mais aussi le racisme qui persiste et existant encore entre communauté. Je te le dis de suite, c'est un coup de cœur pour moi et une lecture qui marquera mon année littéraire 2018 ! 

"Il a répondu qu'il n'y avait pas d'âge pour être arrêtée ou se faire descendre. "Starr-Starr, tu fais tout ce qu'ils te disent de faire. Garde tes mains en évidence. Ne fais pas de mouvement brusque. Ne parle que si on te pose des question.""
"Une fois qu'on a vu toutes les blessures de quelqu'un, c'est comme si on l'avait vu nu, et ce n'est plus jamais pareil."

Même une fois le livre terminé, on ne peut pas rester indifférent. Angie Thomas aborde une multitudes de thèmes qui touchent la jeunesse américaine avec une force et d'une façon terriblement réelle. Angie Thomas nous entraîne dans un quartier ou vit Starr avec sa famille, quartier ou les gangs règnent tout comme la violence urbaine qui va avec et les préjugés envers ceux qui tentent de quitter ce quartier et qui jugent sur très peu de critères. Il y a tout une culture qui passe par la musique, les vêtements, les façons de vivre et tout ceci apporte un plus à l'ambiance car on distingue donc deux univers dans lesquels évoluent tant bien que mal Starr. Il y a dans ce quartier à la fois une grande famille, mais aussi de nombreuses tensions et duels entre les habitants. C'est très touchant, surtout lorsque à ses douze ans Starr doit apprendre à savoir se comporter face aux policier juste à cause de sa couleur de peau. C'est un passage touchant et très marquant qui est l'illustration parfaite de la tension avec laquelle les jeunes afro-américains doivent vivre.


"Faut être prêt à mourir dans le gang ou à mourir pour le gang. T'as vraiment envie de raccrocher?"

Starr et ses frères sont du coup, scolarisés dans une école privée avec des "blancs" pour pouvoir avoir un futur, chose impossible si ils restent à l'école de leur quartier d'origine. 


"Même quand on a tout fait comme il faut, il arrive parfois que les choses tournent mal. Mais il faut persister, c'est là la clé."

Mais, comme Angie Thomas le fait si bien comprendre, on échappe pas de la d'où l'on vient, et la violence est une chose quotidienne jusqu'au jour ou Starr fait face à la mort d'un ami , qui meurt sous le tire d'un policier qui l'interpelle. Tout part de là et Angie Thomas met alors en lumière les thèmes évoqués précédemment d'une façon intelligente, logique, prenante.  C'est cet evenement qui sert de fil rouge tout au long du roman et l'auteur sait montrer les divers côtés qui existent face à cet evenement: ceux qui sont tiraillé par le sentiment d'injustice face à la part d'un jeune innocent et de l'autre, ceux qui restent à la surface de tout cela du aux préjugés sur les autres communautés. 


"C'est ça la haine qu'ils nous donnent, bébé, un système conçu pour nous écraser. La Thug Life c'est ça"

Pour un premier roman, elle réussit à ne pas tomber dans le stéréotypes grâce aussi à des personnages pour lesquels on ressent une empathie, je me suis réellement attaché à la famille de Starr. J'ai adoré Starr qui est un personnage qui fait du bien! Elle a une force en elle, mais aussi une fragilité qui la suit tout au long du roman et qui fait que l'on ressent une vive empathie. J'ai adoré son père, ancien membre d'un gang qui apporte une force à ce récit mais aussi de l’humour qui apporte une légèreté tout au long du récit, tout comme la mère de Starr. J'ai eu aussi beaucoup de tendresse pour Chris, le petit-ami de Starr qui ne peut pas comprendre tut ce que vit sa petite amie qui est elle,afro-américaine. 

Le roman a eu un immense succès et la Fox à décidé de l'adapter et est même en cours avec Amanda Stenberg (qui a joué dans Hunger Games ou Everything, Everything) .


C'est une lecture poignante qui met un univers en lumière d'une façon intelligente et émouvante. Starr est au centre de deux mondes qui peinent à se comprendre et c'est cette incompréhension qui est à l'origine de pertes, d'une façon douloureuse. A mettre dans les mains des ados qui se retrouveront dans cette réalité !

D'AUTRES LECTURES

0 mots doux

Merci pour votre commentaire :)

A bientôt !

Contactez-moi

Nom

E-mail *

Message *

Collaborons !

Merci de votre visite !