"Les Belles", de Dhonielle Clayton

Ne souffrez plus pour être une Belle.
Dans le monde opulent d'Orléans, les gens naissent gris, ils naissent condamnés, et seules les Belles peuvent, grâce à leur talent, les transformer et les rendre beaux. En tant que Belle, Camélia Beauregard est presque une déesse dans cet univers où triomphe le culte des apparences.
Or Camélia ne veut pas se contenter d'être une Belle. Elle rêve de devenir la favorite choisie par la reine d'Orléans pour s'occuper de la famille royale et d'être reconnue comme la plus douée du pays. Mais une fois Camélia et ses soeurs Belles arrivées à la cour, il s'avère que la position de favorite tient davantage du cauchemar. Derrière les ors du palais, les noirs secrets pullulent...
Le premier volet d'une série éblouissante.


Collection R  - Amazon - Decitre - 465 p. - The belles





Un univers original et une intrigue qui  soulève de nombreuses thématiques intéressantes !




Avant de vous donnez mon avis sur cette lecture, qui est la 100e parution de la collection R (d’ailleurs à cette occasion, un concours est organisé sur mon compte Instagram), je voulais m’arrêter sur le livre lui-même. La couverture est sublime, avec son côté argenté brillant et ses reliefs mettant en valeur le modèle qui pose et qui rend bien l’atmosphère du livre. De plus, le livre sort aujourd’hui, alors c’est le bon moment pour vous parler de ce roman YA.



Maintenant passons au contenu. Je vais être honnête et dire directement que les premières pages du roman ont été très longues car j’ai eu du mal à rentrer dans l’ambiance du livre. C’est étrange car le lecteur est vite intégré à l’histoire, la mise en place n’est pas longue comme c’est parfois le cas, mais je n’ai pas été happé comme je l’imaginais alors que j’avais très hâte de lire ce roman !  Pour être plus précise, j’ai vraiment accroché seulement vers la fin. Je m’attendais finalement à quelque chose de plus profond, mais tout reste trop superficiel et ceci est vite devenu lourd pour moi.


L’univers ne m’a pas séduit réellement du à la superficialité des choses, en tout cas pour moi. Mais je dois reconnaitre que l’auteur a su créer un réel univers, une histoire intéressante derrière les Belles. C’est un principe intéressant avec les gens gris et elles, qui « vendent du rêve », en couleurs. C’est un principe très séduisant mais qui manque de profondeurs et j’attends beaucoup du deux, et voir ainsi dans ce tome un, qu’un roman introductif. 


Pour ce qui est de la plume de l’auteur, à part ce détail qui m’a gêné, j’ai apprécié lire ce roman et comme je le disais, je lirais le tome 2. La plume est agréable, assez fluide et créative car l’univers est original. Par contre, je n’ai pas accroché vraiment avec l’un des personnages, mais cela ne m’a pas empêché de les trouver asse agréable et c’est aussi un bon motif pour lire le tome 2.



C’est donc une bonne lecture, mais qui reste peut-être trop en surface pour réellement apprécier tout le travail créatif de l’auteur pour ce roman.

1 commentaire:

  1. J'aimerais le découvrir, le sujet m'intéresse beaucoup !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire :)

A bientôt !