"Comment Baptiste est mort", de Alain Blottière


Enlevé dans le désert par un groupe de djihadistes avec ses parents et ses frères, Baptiste, après plusieurs semaines de captivité, est le seul à être libéré. Ponctué d’hésitations, de silences, son débriefing laisse apparaître des zones d’ombre, des secrets qu’il tient à garder. Le garçon semble aussi avoir perdu la mémoire d’événements importants. Peu à peu, néanmoins, se révèle l’histoire extraordinaire et cruelle de celui à qui ses ravisseurs ont donné le nom d’un renard du désert Yumaï.








Une lecture touchante, avec une originalité dans la forme et le fond !




C'est un roman très touchant que je te présente aujourd'hui pour sa thématique: il s'agit du retour d'un jeune garçon, enlevé avec sa famille par des djihadistes. C'est donc très fort en émotions du début à la fin du roman.

Néanmoins, avant d'avoir toutes ses émotions, j'ai été un peu surprise par la mise en forme choisit par l'auteur: la mise en page est très particulière et il m'a fallu un petit temps d’adaptation. Mais très vite, ce détail qui n'est pas choisi au hasard me fut plus naturel et je fut encore plus touché par le récit. Pour ce rendre compte de la mise en forme, je te laisse lire un extrait ici.


Le lecteur se retrouve confronté à un garçon qui n'est plus lui-même, qui a du mal à raconter ce qu'il a vécu dans ce désert avec sa famille avec ces djihadistes qui les prennent en otages. On ne peut que ressentir de l'empathie envers ce garçon qui semble plus meurtri qu'il ne laisse le laisser voir. Je n'ai pas vraiment envie d'en dire plus sur ce qu'il a vécu car c'est ce qui fait la sensibilité du livre, néanmoins c'est  un récit fort que j'ai "apprécié" découvrir. C'est fort du début à la fin, rythmé à la fois par ce qu'à vécu le personnage principal et par cette mise en forme qui apporte un rythme aussi. L'ambiance est lourde, tendue et cela m'a captivé jusqu'à la fin du roman. De plus, la psychologie du personnage amène une noirceur subtile, et c'est le plus marquant finalement. Ce garçon n'est plus lui-même et cette facette amène un mystère particulier.

La plume d'Alain Blottière est fluide, agréable et j'ai aimé la façon qu'il a choisi pour nous faire part de l'histoire de Baptiste, et de sa famille. Il a réussit à abordé une thématique actuelle d'une façon originale, qui apporte au récit une chose en plus et qui absorbe complètement le lecteur, en tout cas ce fut le cas avec moi.


Une thématique intéressante, émouvante qu'Alain Blottière nous livre ici avec une particularité intéressante !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire :)

A bientôt !