Mes lectures en BD

Je vous retrouve aujourd'hui avec un billet sur les dernières bandes-dessinées qui ont atterries dans ma pile à lire du mois dernier. 

Dans les yeux de Lya de Carbone & Justine Cunha


(Dupuis / 64 p. / Feuilleter l'ouvrage)



RÉSUMÉ : À la veille de ses 17 ans, Lya se fait renverser par un chauffard qui prend la fuite, la laissant pour morte. Elle survivra mais devra rester en fauteuil roulant toute sa vie. Quatre années plus tard, elle termine son DUT Carrières juridiques et décroche un stage dans le cabinet d'avocats le plus prestigieux de la ville, celui du célèbre et médiatique maître Martin de Villegan. Son stage n'a pas été choisi par hasard, bien au contraire. C'est ce même cabinet qui a réglé son cas des années auparavant. Ses parents ne lui en ont rien dit mais elle a découvert qu'ils avaient été achetés pour éviter des poursuites juridiques. Bien décidée à retrouver celui qui l'a renversée et à lui faire payer, elle va se mettre en quête du dossier. Un jeu dangereux commence alors et sa soif de vengeance ne sera pas sans conséquences...

MON AVIS : Une BD aux graphismes sympathiques, j'ai beaucoup apprécié ce coup de crayon plutôt original ! La BD se lit très bien, d'une façon très fluide et très accessible.
Néanmoins, c’est un tome assez frustrant : il introduit l’histoire de Lya et j’aurai adoré enchaîner avec le tome 2, directement. C'est un sentiment un eu gênant car on voudra d'avantage ou en savoir bien plus sur les personnages. J’ai très envie de suivre les aventures de cette jeune femme au lourd secret,  qui a bousculé sa vie. 

***** 

Abolition: le combat de Robert Badinter de Marie Gloris-Bardiaux-Vaïente & Malo Kerfriden

(Glénat / 128 p. / Feuilleter l'ouvrage)


RÉSUMÉ : « C’est la mort que vous réclamez. Pas la justice. »
1972. Dans la nuit du 27 au 28 novembre, Robert Badinter, avocat, assiste impuissant à l’exécution par guillotine de son client Roger Bontems. Incapable de se résoudre à l’idée qu’on ait pu mettre à mort celui qui n’a pas tué, il fait de l’abolition de la peine de mort ­- cette sanction qui rend chacun de nous complice d’un assassinat commis par l’État, le combat de sa vie. Quelques années plus tard, c’est Patrick Henry qui est promis à l’échafaud. Qu’importe, si Badinter n’a pas pu sauver l’innocent, il sauvera le monstre. Car ce n’est pas le kidnappeur et meurtrier d’enfant qu’il doit défendre, mais la sanction capitale qu’il doit éradiquer. Le procès de Patrick Henry s’apprête à entrer dans l’histoire comme celui qui verra disparaître la peine de mort en France…
Ce passionnant roman graphique, centré sur deux des procès les plus emblématiques de Robert Badinter puis sur son accession au poste de Garde des sceaux, revient sur un pan essentiel de l’histoire judiciaire française : le combat pour l’abolition de la peine de mort.

MON AVIS : Un combat fondamental retranscrit en BD que j'ai beaucoup apprécié découvrir sous ce format !
C'est un bon moyen pour redécouvrir l'histoire de l'abolition de la peine de mort en France de façon simple et accessible. C'est une BD qui n'est pas trop "scolairemais qui reprend les éléments essentiels de ce combat et qui donne envie d'en savoir plus ! C'est une BD aussi agréable pour les yeux, avec des graphismes sympathiques
Vous l'aurez compris, une BD à découvrir pour ce combat fondamental !



*****

Jane de Aline Brosh McKenna & Ramon K. Pérez

(Glénat / 240 p.  / Feuilleter l'ouvrage)

RÉSUMÉ : Une adaptation moderne du monument littéraire de Charlotte Brontë. Ayant connu une enfance malheureuse dans une petite ville de la Nouvelle Angleterre, Jane décide de partir vivre à New York pour se lancer dans des études d'Art. Bien obligée de se trouver un job pour payer son école, elle est embauchée comme nounou pour le compte d'un puissant et mystérieux homme d'affaires, Rochester. Veuf, constamment en déplacement pour son travail, il laisse à la jeune femme les clés d'un immense appartement, visiblement hanté de secrets, et la charge de son adorable fille, Adèle, une enfant solitaire, comme elle, dont elle se lie très vite d'amitié. Mais alors qu'elle prend ses marques et s'adapte à sa nouvelle vie, Jane se retrouve prise dans une spirale romantique, faite d'intrigues et de dangers...

MON AVIS : Une adaptation moderne du classique si cher à mon cœur, "Jane Eyre" de Charlotte Bronte.  J'avais beaucoup d'attentes lorsque j'ai ouvert cet ouvrage. Et j'en suis ressortie très mitigée.
Pour ce qui concerne les graphismes, ils apportent une modernité  à l'histoire mais je ne suis pas très "fan" de ce style, qui reste agréable. la c'est purement personnel et ce n'est pas vraiment ca le soucis par rapport à cette BD.
En ce qui concerne l'adaptation, je l'ai trouvé moyenne. Certes, les grandes lignes du classique sont là mais je trouve que toute la douceur du roman, sa sensibilité ne ressort absolument pas. C'est rapide, la relation Jane-Rochester est peu développée. Ce qui est gênant. Je ne dirais pas que c'est une BD géniale pour aller vers le classique, la modernité est là mais les éléments n'ont pas été très bien traités.
Dommage....
Mes lectures en BD Mes lectures en BD Ecrit par Mamzelle Potter jeudi, avril 04, 2019 Rating: 5

1 commentaire:

  1. Coucou! La BD que tu présente me fait de l’œil depuis un petit moment et je pense aller l'acheter. Car quand je l'ai ouvert, que j'ai vu les illustrations et que je lu le résumé, ça m'a tout de suite captivé. Merci pour ton avis en tout cas :) Bisous

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire 🌿

Fourni par Blogger.

About me

Nombre total de pages vues

Subscribe

Popular Posts

Pinterest

S'INSCRIRE AU BLOG

Traduction

Contactez-moi

Nom

E-mail *

Message *