La petite fille sur la banquise - Adelaide Bon

08 février

Aujourd"hui, je vous propose un témoignage touchant, révoltant, percutant par la fragilité et la réalité qu'Adelaide Bon à fait passer au travers de ses pages !






RÉSUMÉ: « J'ai neuf ans. Un dimanche de mai, je rentre seule de la fête de l'école, un monsieur me suit. Un jour blanc. Après, la confusion. Année après année, avancer dans la nuit. Quand on n'a pas les mots, on se tait, on s'enferme, on s'éteint, alors les mots, je les ai cherchés. Longtemps. Et de mots en mots, je me suis mise à écrire. Je suis partie du dimanche de mai et j'ai traversé mon passé, j'ai confronté les faits, et phrase après phrase, j'ai épuisé la violence à force de la nommer, de la délimiter, de la donner à voir et à comprendre. Page après page, je suis revenue à la vie. » A. B.
Quand ses parents la trouvent en pleurs, mutique, Adélaïde ignore ce qui lui est arrivé. Ils l'emmènent au commissariat. Elle grandit sans rien laisser paraître, adolescente puis jeune femme enjouée. Des années de souffrance, de solitude, de combat. Vingt ans après, elle reçoit un appel de la brigade des mineurs. Une enquêtrice a rouvert l'affaire dite de l'électricien, classée, et l'ADN désigne un cambrioleur bien connu des services de police. On lui attribue 72 victimes mineures de 1983 à 2003, plus les centaines de petites filles qui n'ont pas pu déposer plainte. Au printemps 2016, au Palais de justice de Paris, au côté de 18 autres femmes, Adélaïde affronte le violeur en série qui a détruit sa vie.
Avec une distance, une maturité et une finesse d'écriture saisissantes, Adélaïde Bon retrace un parcours terrifiant, et pourtant trop commun. Une lecture cruciale.
MON AVIS: C'est un roman qui ne pourra que vous toucher !

C'est une claque tout simplement, du début à la fin ! On suit le parcours tumultueux d'Adélaïde qui se cherche, qui tente de se construire comme elle peut après avoir été la victime d'un pédophile (terme qui signifie avec effroi "ami des enfants" comme le fait remarquer l'auteure). C'est un témoignage poignant, fort et courageux qu' Adélaïde Bon nous livre, sans omettre les conséquences de cette horrible et terrible rencontre. Elle nous livre un témoignage qui met en lumière les difficultés dans sa construction personnelle, savoir qui elle est, dans sa vie intime bien sûr, mais aussi ses rapports aux autres.

"Je suis ce qu’il reste d’une femme après qu’on l’a violée. Et de l’écrire me renoue, me relie, me répare."

J'ai lu cet ouvrage vraiment très rapidement, prise par cette personnalité émouvante, pour laquelle j'ai eu énormément d'empathie, mais aussi grâce à sa plume qui est fluide, vraie et qui emporte le lecteur avec elle.

"Sourire, dissimuler, s’épuiser. Passer chaque journée en dehors de soi. Se vivre déportée, sans que nul ne sache. Elle rit toujours, peut-être un peu plus qu’avant, c’est qu’elle a le cœur si lourd que quand la joie lui vient, elle s’y jette."

C'est un ouvrage à lire (comme tous les témoignages ) à la fois pour cette histoire de vie, mais aussi pour cette plume fragile et puissante à la fois !

N’oubliez pas que vous pouvez découvrir mes avis en « avant-première »via Goodreads, Babelio et Instagram (vous pouvez retrouver toutes mes lectures de 2018 ici).

D'autres lectures :

0 mots doux

Merci pour votre commentaire :)

A bientôt !

Contactez-moi

Nom

E-mail *

Message *

Collaborons !

Merci de votre visite !