Mes projets de 2024: Consommer moins de photos et plus de textes !


 

Je vous retrouve aujourd'hui pour vous parler de mes projets littéraires de 2024 ! 

Cela fera bientôt 7 ans que je partage mes lectures par ici. Il y a eu des changements et j'ai parfois douté de l'utilité de ce blog quand je partage aussi mes avis sur Instagram. Mais je sais que nous ne sommes pas tous utilisateurs de ce réseau social, ou de Babelio. Alors j'ai envie de le laisser ouvert pour vous permettre de trouver des idées pour vous ou vos proches et puis ne plus partager mes lectures serait étrange pour moi, je le fais depuis mon adolescence, déjà sur skyblog (oui, oui, nostalgie quand tu nous tiens).

Mais en 2024, j'ai envie de laisser un peu plus de côté Instagram. J'aime partager mes avis, mais je ne consomme plus avec autant d'envie ce que l'on me propose pour plusieurs raisons. J'ai envie de trouver une plateforme ou la personne me parle avec des détails, plus librement. Ou le texte est au centre plutôt que des photographies retouchées d'une façon ou l'autre, ou la personne prend le temps de se mettre derrière son clavier pour partager des choses.

Alors, j'ai décidé de rependre ma newsletter littéraire : La matinale littéraire. Je n'y parle pas de ma vie, je reste au contraire très généraliste et j'aborde mes observations autour de cette communauté littéraire, autour de certains genres,... Mon avis très humblement. L'observation d'une lectrice depuis toujours sur tout cela. Tous les 15 jours, tous les mercredis, je vous retrouve dans votre boite mail ou ici pour un nouvel article.


Mais je ne m'arrête pas ici : j'avais envie de rendre ce blog plus personnel, pas seulement de parler de mes lectures. C'est pour quoi aussi tous les 15 jours, je posterai un article plus personnel. Une envie de me reconnecter à vous autrement. De partager plus.




🥂 Alors bonne année encore une fois, la santé et beaucoup de jolies lectures ! 

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire 🌿

Plus récente Plus ancienne

Formulaire de contact