Lire de la poésie, mes conseils


Je vous retrouve aujourd'hui avec un billet un peu spécial puisque je vais vous parler de poésie. C'était l'un de mes objectifs littéraire depuis deux ans et depuis quelque temps, je me suis enfin décidée à franchir le cap. Je sais que cela est un genre qui peut faire peur, mais je vous assure que ce n'est pas aussi difficile que vous pouvez le croire et aujourd'hui, je vais vous donner 5 clés pour lire de la poésie.


La poésie peut être un rappel douloureux de sa scolarité avec les études de texte que l'on trouve parfois fort ennuyeux ou encore l'apprentissage de poèmes qui ont sûrement quitté votre esprit depuis. Mais, en réalité, la poésie offre une lecture particulière. On ne lit pas un recueil de poèmes comme on peut lire un roman ou un article de blog. C'est une lecture qui fera appel à vos émotions et cela peut donc être une expérience des plus enrichissante.


#1 - NE PAS SE FORCER

Cela est un conseil que je pourrais vous donner pour la lecture en général, mais je trouve qu'il est nécessaire d'en faire un rappel ici. Ne vous forcer pas à lire de la poésie parce qu'une chaîne littéraire en parle, que les pots semblent défiler à ce propos sur Instagram. Il faut que cela vienne de vous, d'une curiosité personnelle. Cela risquerait sinon de vous bloquer et vous ne reviendrez jamais plus à ce genre qui pourtant, est aussi une superbe aventure littéraire à vivre à l'âge adulte !

Évidemment, si vous lisez cet article, la poésie risque de ne pas faire partie de votre zone de confort habituelle, il vous fera donc faire un pas. Mais je suis certaine que si l'envie est là, votre lecture s'orientera positivement. Pour cela, flânez dans le rayon de votre librairie, demander conseils, lisez quelques poèmes de poétesses ou poètes que vous connaissez. Soyez curieux, sans forcement acheté tout de suite un recueil.

Suivez votre instinct, c'est le meilleur des conseils !

#2 - PRENDRE LE TEMPS DE LIRE

Vous avez donc franchis le cap, vous avez un petit recueil entre vos mains ou trouvé quelques poèmes en ligne. Le texte est là, sous vos yeux. À mon sens, la poésie est comparable à du thé : laissez le poème infuser en vous. Pour être plus concrète, prenez le temps de lire et relire votre texte. Laissez sa mélodie des mots faire sa magie. Vous n'êtes pas du tout obliger de lire le recueil ou tous les poèmes d'un coup : vous pouvez en lire un, le relire pour prendre le temps d'entendre sa mélodie, de laissé vos émotions réagir puis laissez ce dernier de côté. Le sens su poème vous apparaîtra peut-être, sa dimension deviendra peut-être plus importante à force que votre esprit divaguera au cours de la journée ou de la soirée. La poésie pourra faire écho en vous et c'est là tout le pouvoir de la poésie.

Vous comprenez donc mieux ma comparaison avec le thé.

Personnellement, je lisais un poème le soir. Une habitude simple, mais qui me permettait de me laisser le temps de réfléchir aux mots lus, à les laisser agir en moi. Vous n'êtes pas obligé de lire un recueil de poèmes comme un roman. Laissez-le à un endroit par exemple et piocher une lecture quand l'envie se fait présente !

#3- LIRE A HAUTE VOIX (ET POURQUOI PAS A PLUSIEURS)

Si vous lisez dans les transports en commun, cela peut ne pas être simple, mais à la maison, cela peut être un moyen d'entendre la mélodie du poème plus simplement. Mais aussi de faire surgir une émotion plus facilement. Autant pour un roman, la lecture à haute voix apporte une dimension en plus, mais n'est pas nécessaire à mes yeux quand vous vous mettez à la lecture, autant parfois et surtout au début de votre initiation, la lecture à haute voix peut être une grande aide. Alors n'hésitez pas à le faire !

Lire aussi via une lecture commune, pourra être une aide pour mieux maîtriser le sens du poème, observer comment le poème en question aura un impact sur l'autre.

#4 - COMMENCER AVEC DES AUTEURS ACCESSIBLES

La poésie pour moi, c'est une rencontre. Une véritable et émouvante rencontre avec les émotions du poète, sa sensibilité. Personnellement, j'ai commencé par quelques classiques puis j'ai eu la chance de rencontre Marceline Desbordes-Valmore que je vous recommande à mon tour. C'est elle qui m'a donné l'entrain pour aller plus loin et qui m'a complètement embarqué dans ce genre qui, moi aussi, pouvait me paraître bien trop exigeant.

Quelques pistes: Prévert Hugo, Verlaine, Cocteau...

Je pense faire prochainement un petit tour des recueils de poèmes que j'ai, dont des poétesses dans un futur article! Je vous invite aussi à me suivre sur Instagram d'ailleurs.


#5 - POUR LES ENFANTS

Ces conseils peuvent aussi intéresser les adultes ! Les enfants aussi peuvent lire de la poésie, mais il faut que le poème lu aborde des choses connues. À mon sens, tous les poèmes parlant des saisons, des animaux, de thématique du quotidien peuvent être un bon tremplin pour que l'enfant puisse en parler ensuite et y réfléchir plus facilement. Vous trouverez facilement des conseils à ce propos sur Internet ou encore auprès de votre libraire même si Prévert (que l'on rencontre souvent à l'école est à mon sens le plus simple et parfait pour commencer).



Mais en poésie, il n'existe pas que ce texte qui peut faire peur, il y a aussi le calligramme peut être un moyen amusant par ces formes diverses de lire de la poésie ! Les enfants sont assez sensibles au visuel et cela peut être un moyen ludique et moins "terrifiant" de lire. Pour les adultes aussi à mon sens, cela est un bon moyen de démystifier ce texte qui parait trop scolaire à certains !

Voilà pour mes quelques conseils pour lire de la poésie. La poésie est donc une lecture différente du roman, mais qui peut être tout aussi intéressante, et puissante. C'est une lecture peut être aussi plus personnelle, car elle fera appel à vos émotions et cela peut servir parfois à guérir quelques blessures de l'âme et, avec la saison automnale qui arrive, je ne peux que vous encourager à en lire !


Commentaires