Relecture & versions abrégées

par - 16.5.20



Vous souvenez-vous de ces classiques que vous avez du lire durant votre scolarité ? Je pourrais dalleurs en parler dans un article « réflexions littéraires » car avec le recul, j’ai un avis sur ce parcours littéraire que l'ont nous impose et qui comporte des bons comme des mauvais points. Ou encre ce titre que tout le monde a lu sauf vous ?

Dans ce billet, j’avais envie de parler avec vous des bienfaits de la relecture mais aussi de l’astuce qu’est la version abrégée !

Les lectures scolaires… Un doux souvenir !

Pour en revenir aux lectures durant votre scolarité, il faut que vous oubliez vos avis que vous avez pu vous faire durant cette période. Votre regard à changé depuis votre adolescence ! Vous n’avez plus le même âge, vécus des expériences depuis et ainsi vous être surement plus enclin à comprendre les personnages de ces classiques qui nous laisse parfois un gout amer. Personnellement, ce fut le cas alors que j’étais déjà une « grande lectrice » et que découvrir de nouveaux auteurs n’était pas un problème pour moi. Personnellement, ce fut le cas (et comme beaucoup je pense) de Madame Bovary ! Avec le recul, et après l’avoir finalement relu, je me suis rendue compte que je ne pouvais pas vraiment la comprendre elle et son mariage n’ayant pas le même âge net l’expérience maritale ou du couple plus globalement !  Alors oui, l’étude du style peut se faire mais je trouve dommage de passer du coup à cote de l’essentiel du roman.


Relire, c’est un nouveau regard sur un texte qui n’a pas changé lui.

La relecture d’après le Robert a pour définition: « lire de nouveau ». Un joli exemple encre est le Petit Prince. Je l’ai lu à diverses époques de ma vie: jeune, ado et il y a peu et je n’ai jamais eu le même regard que cette histoire. Avec les expériences vous, je comprendrez les choses différemment, mieux ou avec une nostalgie. Ce fut la même chose pour Madame Bovary ou encore pour les longues (longues) descriptions de Zola, qui pendant mon adolescence n’étaient pas du tout ma tasse de thé. Et pourtant, des années après, j’ai finalement laissé une chance à Nana et j’ai réellement apprécié l’histoire mais aussi le style de ‘l’auteur ! Donc tenter de laisser loin de vous votre préjugé fait durant l’adolescence et laissez une chance de nouveau à ces classiques qui sont des valeurs sures et qui sont parfois l’inspiration des « nouveaux » auteurs !


Une astuce: la version abrégée !

C’est là qu’intervient la version abrégée qui est bien pratique pour se rassurer dans un temps mais aussi si vous n’avez pas la motivation de lire le texte intégrale. La version abrégée n’est pas une réécriture de l’ouvre mais une sélection de passages que l’éditeur choisi afin de « condenser » l’oeuvre. C’est un bon moyen pour ne pas se jeter tout de suite dans le grand bain. J’ai fais l’expérience avec deux classiques: « Les quatre filles du Docteur March » et « Thérère Raquin ». 




La version abrégée garde l’essentiel du classique de base. On ne lis pas une autre histoire mais cela permet de ne pas lire un « pavé » ce qui est souvent le premier argument pour les gens qui ne veulent pas lire de la littérature classique. Un classique intimide souvent. Cela est donc une bonne option  pour laisser une chance à ce genre littéraire et servir ainsi de tremplin vers une lecture intégrale. C’est aussi un bon moyen pour les lecteurs un peu plus jeunes, de pourvoir découvrir ces auteurs qu’ils vont finir par rencontrer dans leur scolarité et ainsi avoir un premier contact plus agréable, moins effrayant !  Folio propose aussi une anthologie de Notre Dame de Paris: en vous aurez les’ essentiel contrairement au du roman en texte intégral ! 


BONUS

Si vous cherchez encore plus de facilité, j’ai deux ouvrages qui vont dans ce sens, mais je suis certaine qu’il en existent d’autres. Il y a les « Avez-vous lu ?» de Soledad Bravi chez Rue de Sèvres. En quelques bulles, elle vous donne les grandes lignes du classiques. Elle ne reste pas seulement la littérature française ! Certes, avec ce genre d’ouvrage vous ne découvrirez jamais la plume de ses auteurs, mais vous saurez désormais les thèmes qu’ils abordent et une fois encore, cela peut-être une option pour se tourner vers la littérature classique. 


Les ouvrages en question
Les quatre filles du docteur March chez Ecole des loisirs (Cultura / Les libraires indépendantes )
Thérèse Raquin chez Ecole des loisirs (Cultura / Les libraires indépendantes / Amazon)
Avez-vous lu ? de Soldad Bravi chez Rue de Sèvres ( Les librairies indépendantes / Amazon)
Notre-dame de Paris chez Folio (Cultura / Les librairies indépendantes / Amazon)

La relecture vous permettra peut être de vous remémorez des souvenirs et d’avoir une jolie surprise finalement ! 
N’oubliez pas que les classiques n’ont plus rien à prouver et sont des valeurs surs, base d’inspirations pour de nombreux auteurs de nos jours. Tenter la version agrée est un moyen simple de ne pas avoir peur face à la version intégrale qui peut paraitre compliquée et très longue parfois ! 

D'autres articles

0 commentaires

Merci pour votre commentaire 🌿