La mémoire du thé - Lisa See



Une lecture qui s’étale sur plusieurs années (de 1988 à 2016) et qui nous plonge au sein d’une communauté chinoise isolée des grandes villes, patrie de ses traditions et coutumes. Une découverte captivante, douce aux côtés d’une héroine touchante.


Sud-ouest de la Chine, années 1990. À la Source de Printemps, sur le mont Nannuo, la culture du thé rythme la vie des habitants depuis toujours. Loin de connaître les progrès sans précédent qui se propagent au reste du pays, les Akha perpétuent des méthodes de récolte archaïques et des principes religieux très strictes. Li-yan, première personne de sa famille à savoir lire et écrire, rejette les traditions qui ont jusqu’alors façonné son existence. Sur le point de débuter la formation qui fera d’elle la prochaine sage-femme de la vallée, elle décide de poursuivre ses études malgré les réticences de la communauté. Malheureusement, lorsqu’elle doit faire face à une grossesse non désirée, la loi akha tombe, et Li-yan n’a d’autre choix que tout abandonner – jusqu’à son enfant, qu’elle dépose sur les marches d’un orphelinat, accompagnée d’une galette de thé. Les années passant, le souvenir de cette tragédie la hante, tandis qu’à des milliers de kilomètres, une jeune femme se lance à la recherche de ses racines…


La mémoire du thé de  Lisa See
The Tea Girl of Hummingbird Lane
Historique | J'ai lu | 8,50 € |  512 p. | Amazon



ETRE UNE FILLE

Dans la tradition chinoise, être une fille n’est pas une chose aisée. En effet, la fille part dans sa belle-famille et ne s’occupera donc pas de ses parents entre autres. C’est le cas de Li-yan qui vient d’une fratrie dans laquelle elle occupe le rang de cadette et d’unique fille. Cette dernière a beaucoup de mal à trouver sa place, se destine à être sage-femme comme sa mère (ce qui est un poste important au sein de cette petite communauté) mais par son courage, par son amour pour un jeune garçon d’un village voisin et soutenu par son professeur elle va alors pouvoir bénéficier d’un enseignement qui pourra lui ouvrir les portes d’un monde nouveau et plus moderne. 
Ce roman, c’est aussi l’histoire de femmes que je vous laisse découvrir !


DES TRADITIONS

Il y a la découverte de coutumes dans ce roman, point que j’ai trouvé fortement intéressant. Cela concerne par exemple les enfants comme le malheur d’avoir des jumeaux, appelés « rejets » ce qui est quelque chose d’assez terrible pour eux mais terme violent d’après mon propre regard. 
Toute la communauté tourne autour de traditions qui rythment la vie de ces habitants. Il y aussi toutes ces interprétations de rêves, la rencontre des jeunes gens en âge de se marier, … C’est vraiment une dimension que j’ai apprécié hormis l’histoire qui sert de fil d’Ariane.


LE THE

Il y a toute une partie sur la fabrication du thé, de la conception à la cueillette des feuilles. Là encore, c’est ce qui fait le charme de ce roman qui nous berce entre la découverte de paysages, d’histoires et d’odeurs. Ce thé donne aussi le rythme à la communauté mais aussi permet de comprendre cette communauté.


C’est donc une lecture douce, poétique, forte en découvertes. Un joli voyage qu’il faut prendre le temps de lire, de découvrir !

Des idées de lectures

0 mots doux

Merci pour votre commentaire 🌿