Mes chroniques littéraires

Réflexions littéraires

Vie de lectrice

Mes petits pas pour l'environnement en tant que lectrice

par - 13 juin


J’avais envie de partager avec vous mes petits pas en tant que lectrice pour l’environnement. 



Petit disclamer avant tout, je ne dis pas que je détiens toutes les solutions, que mes gestes sont suffisants, ce sont juste des idées à mettre en place si vous le souhaitez car des petits pas, c’est toujours ça.

Je n’aborderais pas ici le milieu de l’édition et les choses qui pourraient être surement amélioré mais je vous renvoie vers un article intéressant sur le gaspillage concernant les invendus sur le site ActuaLitté -ici-.  En tant que lectrice, vous le savez, j’ai un panier qui me suit partout afin d’avoir tous mes accessoires nécessaires pour ce moment. 


Les « accessoires » gourmands

Je vous en parlais dans l’article pour voyager avec ses livres, mais j’ai laissé tomber la bouteille d’eau en plastique pour celle en verre. Il y en a aussi de très jolie en inox si vous avez peur de faire tomber cette dernière. Personnellement, j’ai opté pour celle en verre qui se lave facilement mais qui possède aussi une petite housse qui permet à cette dernière de résister aux chocs. 



Pour ce qui est du petit snack que je grignote pendant ma lecture et qui m’accompagne dans mon sac à main, j’opte pour un pochon en tissu dans lequel je peux glisser des noix ou des amendes par exemple. Un encas sain et dans un petit sachet réutilisable et bien moins encombrant qu’une petite boîte (en plastique).


Rangements écolos

Là aussi, je vous avais glissé ces idées dans mon article sur le voyage. J’ai opté pour un tote-bag pour glisser mon roman si je bouge ou lors de mon passage à la médiathèque (là aussi un autre geste écolo, dont je vous parle plus tard). J’en possède une petite collection et j’aie bien en glisser un aussi dans mon sac à main pour faire quelques petites courses.



Pour ne pas abimer votre livre, il y a aussi des pochettes qui existe pour ceci, ou pour glisser votre liseuse. Il y a entre autres la boutique d’Amandine bouquine qui est dans cette démarche écologique ! Il en existe d’autres bien sûr mais cette référence est sérieuse et avec des créations très sympathiques. 


Une autre consommation littéraire

Alors je ne vous dis pas que je n’achète plus de livres neufs, j’en reçois en plus en SP alors je n’ai pas la meilleure des démarches. Mais je pense de plus en plus à ces petits gestes, cette consommation de seconde main en l’occurrence.

Il est possible pour cela d’acheter d’occasion. Il existe plusieurs enseignes qui revendent d’occasions, vous pouvez même vous tourner vers Emmaüs par exemple pour ajouter une participation à une bonne action. Vous pouvez aussi jeter un œil sur des sites tels que Priceminister ou Vinted.

Vous pouvez aussi tenter de limiter l’empreinte carbone en ne commandant plus via Amazon mais en vous rendant dans la librairie de votre ville. C’est plus sympa pour le commerce local ! Et pour cela, pourquoi ne pas privilégier les transports en communs, le vélo ou une ballade à pied !


Voilà pour ce qui est de mes petits gestes écolos en tant que lectrice ! Il y a encore des choses à améliorer, c’est sûr mais ce sont déjà des petites prises de conscience qui vont dans le bon sens !

D'autres lectures

1 mots doux

  1. C'est un point de vue intéressant cet article ! Je n'ai jamais trop acheté de livre neuf, j'allais déjà chez Bolinier, acheter de tout vieux livres de poche à 30 centimes. Mais j'ai aussi opté pour la médiathèque, c'est contraignant car il faut lire dans les 3 semaines, toutefois j'aime bien ce rythme aussi.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire 🌿