Gabrielle ou le jardin retrouvé - Stephane Jougla

10 mai

Aujourd'hui on parle de deuil, d'amour, de littérature et de jardinage. Un joli condensé pour cette lecture courte et pleine d'émotions. 







sadie courtney summersGabrielle où le jardin 

retrouvé


par Stéphane Jougla

Contemporain | J'ai Lu  | 7.10 € |  256 p. | Amazon

«Gabrielle distinguait ses amis en deux catégories : ceux des livres, qu’elle voyait à la bibliothèque ou au lycée, et ceux des plantes, qu’elle rencontrait chez les pépiniéristes ou dans les foires aux plantes de la région. Martin les confondait tous – vieilles dames amoureuses de Marcel Proust ou des fougères arborescentes, créateurs de jardins feng shui ou poètes du dimanche, fleuristes aux mains calleuses, botanistes pensifs…» Gabrielle a deux passions : la lecture et son jardin. Lorsqu’elle meurt accidentellement, le monde de Martin, son compagnon, s’effondre. Inconsolable, il s’efforce de maintenir vivant le souvenir de la femme qu’il aimait. Lui qui n’ouvrait jamais un livre et pour qui le jardin était le domaine réservé de Gabrielle, se met à lire ses romans et à entretenir ses fleurs. C’est ainsi qu’il découvre un secret que, par amour, Gabrielle lui avait caché. Ce secret bouleversera sa vie, mais lui permettra de surmonter son deuil d’une manière inattendue.


Une douce folie poétique à découvrir !


C’est un roman très court mais qui fut une très agréable découverte. Un livre qui déjà m’a interpellé avec une couverture printanière et assez romantique. 

C’est donc avec plaisir que je me suis plongée dedans et que j’ai suivi Martin qui doit faire face à son deuil suite au décès brutal de Gabrielle. La thématique du deuil étant déjà un sujet sensible, j’ai trouvé que la plume de Stéphane Jougla magnifiait le tout. C'est une plume qui se lit très facilement, qui va à l'essentiel. 

Au travers des lectures de sa femme et de son jardin, le personnage la découvre autrement et apprend à avancer, même s’il y a ce flirt avec la destruction, palpable. C’est joliment dit, avec des chapitres très courts, mais néanmoins efficaces. Martin flirte avec la folie mais tout ceci, ces choix le rendent touchant. J'ai eu beaucoup d'empathie pour lui, on s'attache à cet homme fragile qui traverse les sept étapes du deuil.

Ce fut donc un bon moment de lecture, à la fois pour les axes choisis mais aussi pour cette plume pleine de poésie.





D'autres lectures :

0 mots doux

Merci pour votre commentaire :)

A bientôt !

Contactez-moi

Nom

E-mail *

Message *

Collaborons !

GOODREADS

2019 Reading Challenge

2019 Reading Challenge
Mamzelle Potter has read 1 book toward her goal of 200 books.
hide