Sur mes étagères #6

21 mai

Deux romans adolescents qui m'ont enchanté et que je vous conseille ! L'un est publié chez la Collection R et est un rappel à vivre sa vie et le second, chez Nathan, est une invitation au voyage! 





Et ils meurent tous les deux à la fin de Adam Silvera 

(Collection R / 406 p. / Amazon / They Both Die At The End)


RESUME : Le 5 septembre, un peu après minuit, Death-Cast appelle Mateo Torrez et Rufus Emeterio pour leur annoncer une mauvaise nouvelle: ils vont mourir aujourd’hui.
Mateo et Rufus sont de parfaits inconnus, mais, pour différentes raisons, ils cherchent tous deux à se faire un nouvel ami lors de leur journée de fin. Les bonnes nouvelles: Il y a une application pour ça. C’est ce qu’on appelle le dernier ami, et grâce à cela, Rufus et Mateo sont sur le point de se retrouver pour une dernière grande aventure: vivre une vie en une seule journée.

MON AVIS : Ce fut une très belle lecture. C’est le genre de roman qui remet en question.
Tout d’abord, pour ce qui est de la plume de l’auteur, elle est plutôt agréable. Les mots sont bien choisit et la problématique, le message derrière l’intrigue est très touchante et rappelle la réalité qui se pose à tous. L’auteur a réussit à transmettre beaucoup d’émotions, même si pour ce qui est du rythme, j’ai trouvé le début de ma lecture un peu longue.
Les personnages sont touchants et encore plus puisque l’on suit ces derniers dans la dernière journée qu’ils vont vivre. On ne peut qu’éprouver de l’empathie envers eux pour cette raison. De plus, on les rencontre au fils des chapitres qui alternent les personnages, chose que j’apprécie car on en apprend plus sur la psychologie des personnages.

            C’est un roman qui chamboule, qui entraine une réflexion sur le sens de notre vie. C’est un hymne à la vie tout simplement !


J’ai égaré la lune de Erwan Ji

(Nathan / 380 p. / Amazon)


RESUME : "Quand j’étais petite, j’imaginais ma vie à vingt ans. J’irais à la fac à New York, je partagerais une petite chambre avec une coloc râleuse, et mon copain m’appellerait “chérie”. Je viens d’avoir vingt ans. Je vais à la fac à Tokyo, je partage une grande maison avec six colocs géniaux, et ma copine m’appelle “ma petite otarie”. Alors oui, je suis peut-être pas très forte en imagination de vie. Mais tu sais quoi ? C’est pas grave. La vie, c’est comme une blague. C’est plus rigolo quand t’as pas deviné la fin."

MON AVIS : Ce fut une lecture très agréable ! C’est un roman adolescent plein de bonne humeur et dont je n’ais pas vu les pages défilées.
Dans ce second tome, c’est une immersion au Japon ! J’ai adoré comment Erwan Ji nous entraine avec Puce dans ce pays. Il y a plein de références culturelles et franchement j’avais l’impression d’être aux côtés des personnages. La plume de Erwan Ji est fluide, agréable et cette fraîcheur fait du bien.
Les personnages sont agréables, j’ai aimé l’humour des colocataires de Puce et sa problématique autour de son identité sexuelle dans laquelle, je suis certaine, des adolescents se retrouveront. C’est une jolie intrigue autour de l’amitié et de l’amour puisque la relation du personnage principal sera plus difficile avec Aiden, qui est un personnage que j’adore pour sa simplicité.


            Un roman frais, qui fait voyager et qui offre un bon moment, tout simplement !

D'autres lectures :

1 mots doux

  1. "Et ils meurent tous les deux à la fin" me tente beaucoup.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire :)

A bientôt !

Contactez-moi

Nom

E-mail *

Message *

Collaborons !

Merci de votre visite !