MENU

Ma sélection pour la fête des mères

mai 16, 2018

La fête des mères approche et j’avais envie de vous faire une petite sélection d’ouvrages qui pourraient faire un joli cadeau ! Hormis les cartes cadeaux dans une enseigne vendant des livres, ou encore pour une liseuse, j’ai concocté une petite sélection de 5 romans sur j’ai particulièrement apprécié.





La galerie des jalousies, tome 1

Résumé : 1920. Faymoreau, village minier de Vendée, se remet difficilement de la guerre, quand un coup de grisou vient à nouveau semer la mort parmi sa population.
Apprenant la catastrophe, Isaure, la fille des métayers du château, revient précipitamment au village, car Thomas, celui qu’elle aime depuis toujours, est prisonnier de la mine. Quand enfin il est secouru, le soulagement est amer pour Isaure : Thomas s’est fiancé à Jolenta, une jeune Polonaise.
Pour le village, les lendemains sont tout aussi difficiles : l’un des trois morts retrouvés dans la mine est décédé d’une balle dans le dos. L’enquête au sein des « gueules noires » ravive secrets et vieilles rancœurs…

Pourquoi : Parfait pour les lectrices qui aiment les romans terroirs, qui apprécié aussi les sagas puisqu’il y a deux autres tomes (tout aussi biens par la suite).

(Marie-Bernadette Dupuy / Calmann-Levy / 600 p. / Amazon )

 
La chambre des merveilles

Résumé : Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.
Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie.
Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.
Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…

Pourquoi : C’est l’histoire d’une mère et de son fils. Un joli livre avec un thème fort qui ne peut pas être plus parfait.
(Julien Sandrel / Calmann-Levy / 272 p. / Amazon )

Au petit bonheur la chance

Résumé : Jean 6 ans, se retrouve confié à sa grand-mère, lors de la séparation de ses parents, en 1968. Sa mère part à Paris pour trouver un emploi et reviendra le chercher. Il se retrouve chez mémé Lucette, et une formidable histoire d'amour va se dérouler entre ces deux êtres qui vont apprendre à se connaître, à cohabiter et à s'aimer.

Pourquoi : De l’humour, voici la signature d’Aurélie Valognes. Avec sa couverture printanière, il fera un ravissant présent.
(Aurélie Valognes / Mazarine / 325 p. / Amazon )

 

Le gout du bonheur

Résumé : Réunis dans leur résidence estivale de l'île d'Orléans, non loin de Québec, les Miller et leurs six enfants offrent l'image de l'harmonie et de l'aisance. La crise des années trente les a épargnés.
Chez eux, le goût du bonheur l'emporte sur les conventions et les préjugés d'une société paroissiale et étouffante.
Comblée par un mari intelligent et sensuel, Gabrielle aspire a encore plus de liberté, prête à la révolte. La tendre et violente Adélaïde, sa fille, est déchirée entre sa tendresse pour le jeune Florent et sa passion pour l'Irlandais Nic McNally.
Partout, alors que la rumeur de la guerre enfle en Europe, s'annoncent des orages du coeur, des menaces, des trahisons, la maladie.
Mais rien ne semble pouvoir briser le courage et l'énergie vitale des Miller.

Pourquoi : Une saga familiale canadienne, qui se déguste tout simplement. Le premier tome est centrée sur une mère de famille dont j’ai adoré faire la connaissance. La aussi, un cadeau parfait pour ce thème.
(Marie Bernadette / Pocket / 877 p. / Amazon )

Quand vient le temps d’aimer

Résumé : En cette veille de Noël 2008, une étrange fièvre d'amour se répand à Edenfield, un village du sud
de l'Angleterre.
Belinda, 50 ans, tourmentée par les années qui passent, envisage de tromper son mari, un chirurgien plastique reconnu. Jusqu'au moment où elle découvre qu'il a une liaison avec un de ses collègues.
Sa fille, Chloe, 19 ans, décide de mettre en couple ses amis Jack et Alice. Mais Jack rêve de Chloe, qui lui préfère un homme mûr.
Après L'Intensité secrète de la vie quotidienne, William Nicholson renoue avec la bourgeoisie du Sussex et, en sept jours encore, resserre l'intrigue autour d'une poignée de familles. On savoure à nouveau sa maîtrise des dialogues, son regard aiguisé, sans concession mais sans jugement sur ses personnages.

Pourquoi : Un roman sympathique à l’humour anglais qui plaira à coup sûr !

(William Nicholson / Livre de poche / 504 p. / Amazon )



Si vous avez des suggestions, n'hésitez pas à m'en faire part en commentaire !

D'AUTRES LECTURES

1 mots doux

  1. Je comptais justement lui offrir un roman d'Aurélie Valognes car elle adore cette autrice, accompagné aussi d'un gaufrier o:) (elle m'en a demandé un, j'ai directement accepté voyons). Je vais aussi lui offrir un roman de Delphine de Vigan !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire :)

A bientôt !

Contactez-moi

Nom

E-mail *

Message *

Collaborons !

Merci de votre visite !