Les nouveautés de chez Rue de Sèvres

by - avril 30, 2018

Je te retrouve aujourd’hui avec des bandes-dessinées de chez Rue de Sèvres. J’ai la chance de recevoir des SP de cette  jolie maison d’éditions et  j’avais envie de te parler des nouveautés de cette dernière !

Les nouveautés de chez Rue de Sèvres




Le sculpteur

(Scott McCloud – 486 p.)

RESUME : David Smith consacre sa vie à l'art – jusqu'à l'extrême. Grâce à un pacte avec le diable, le jeune artiste voit son rêve d'enfance réalisé : pouvoir sculpter tout ce qu'il souhaite, à mains nues. Mais ce pouvoir hors norme ne vient pas sans prix... il ne lui reste que 200 jours à vivre, pendant lesquels décider quoi créer d'inoubliable est loin d'être simple. D'autant que rencontrer l'amour de sa vie le 11ème jour ne vient rien faciliter.

MON AVIS : Les dessins sont très importants et ici ils sont agréables à l'œil, expressifs et apportent tellement à l'histoire. D'ailleurs l'intrigue est touchante, prenante et j'ai eu du mal à lâcher ma lecture. On suit David, artiste, qui est un homme pour lequel j'ai eu beaucoup d'empathie car il est face  une problématique peu facile puisqu’il rencontre à la fois l’amour de sa vie mais est aussi dans une difficulté peu simple pour un artiste car il recherche son œuvre, celle qui fera qu’il arrivera à remonter la pente professionnellement.


Je vais rester

(Lewis Trondheim et Hubert Chevillard – 126 p.)

RESUME : Un été, Fabienne et Roland se rendent à Palavas pour une semaine de vacances, entièrement organisées par Roland. Mais il meurt dans un accident avant même leur arrivée dans l'appartement. Désemparée, en proie au déni, Fabienne décide de rester sur les lieux et de réaliser le programme que Roland avait détaillé dans un carnet.

MON AVIS : C’est une histoire très touchante. On suite cette femme qui va continuer malgré la perte immense qu’elle vit, à suivre le programme de ses vacances. Au début, j’ai été un peu désemparé face à cette réaction, puis à mesure de la voir évoluer, on comprend son geste. Les dessins sont agréables à l’œil, et correspondent parfaitement à l’histoire je trouve. C’est un bon support pour transmettre encore plus l’émotion de cette histoire.


Bonjour tristesse

(Françoise Sagan & Frédéric Rébéna– 96 p.)


RESUME : Bonjour Tristesse, le roman iconique de Françoise Sagan devient une bande dessinée !
1954, Cécile, lycéenne parisienne passe l’été de ses dix-sept ans dans une villa avec son père Raymond, veuf, et Elsa, la maîtresse de ce dernier. Cécile et son père ont une relation fusionnelle, faite de plaisirs et d’insouciance. Cécile connaitra ses premières étreintes avec Cyril. L’ambiance change quand Raymond annonce l’arrivée d’Anne, une amie. Différente d’Elsa et Cécile, Anne est une femme stricte et moralisatrice, elle apprécie la culture, les bonnes manières et l’intelligence. Dès son arrivée, un combat subtil commence entre les trois femmes. Elsa tente de maintenir la relation avec Raymond, qui est aussi attiré par Anne. Quant à Cécile, elle craint de perdre la complicité qui la lie à son père, ainsi que leurs libertés. Comment écarter la menace ? Dans la pinède embrasée, un jeu cruel se prépare…


MON AVIS : C'est un classique de la littérature française que je vous présente aujourd'hui dans son adaptation en BD. Personnellement, je n'ai pas lu l'œuvre originale et j'avoue que je suis assez mitigée si oui ou non je me tournerais vers le roman. Il y a une mélancolie que la BD rend bien, tout comme le drame au centre de cette intrigue. Cependant, je n'ai pas été totalement captivé à la fois par les dessins, qui je trouve étaient trop brutes alors que l'ouvre n'est pas si simple. Néanmoins, il y a cette thétique forte autour e la liberté de la femme inintéressante qui a attire ma curiosité et qui faut que j'ai tout de même envie de lire l'œuvre originale un jour. 


Ces nouveautés vous font envie ?

Pour plus de lecture

0 commentaires

Merci pour votre commentaire :)

A bientôt !