"La chanson d'Orphée", de David Almond

by - février 20, 2018

Je suis celle qui reste.
Je suis celle qui doit raconter.
Je les ai connus tous les deux, Je sais
COMMENT ILS ONT VÉCU
ET COMMENT ILS SONT MORTS.

Claire est la meilleure amie d'Ella Grey.
Elle était là au moment du coup de foudre avec le beau et mystérieux Orphée.
Celui qui a rendu Ella si vivante
Et qui a causé sa perte, celui qui est prêt à descendre dans les profondeurs des enfers pour la ramener.



Gallimard  - Amazon - Decitre - 280 p.


Une reprise du mythe réussie, avec une plume poétique et touchante et un univers qui ne laisse pas indifférent et amène une originalité dans la lecture adolescente !




C’est une lecture très originale, qui reprend le mythe d’Orphée et d’Eurydice comme vous l’aurez deviné au titre et même à cette couverture, poétique et très jolie je trouve et qui résume bien maintenant que j’ai lu le roman, l’histoire entre ces pages.


 " C'était peut-être parce que nous étions jeunes et qu'être jeune, c'est comme être fou. Peut-être qu'être simplement humain, à n'importe quel âge, c'est un peu comme être fou."


Pour les points positifs de ce roman, je dois dire que la reprise du mythe est très bien réalisée ! C’est une très bonne surprise pour ma part, moi qui suis assez friande de mythologie et de reprises. Ici c’est très bien fait, des détails pendant toute la lecture et les personnages, bien j’ai, par la suite, une critique à faire à ce sujet, correspondent bien aux personnages qui sont la base de ce mythe. L’histoire en elle-même est agréable à découvrir, avec un côté poétique correspondant à l’ambiance du mythe. C'est aussi une narration originale puisque ce n'est pas les deux personnages au centre du mythe qui parlent, mais la meilleure amie d'Ella qui raconte l'histoire et ce choix est très intéressant !

Pour ce qui est des points négatifs, j’ai été déconcerté par les personnages ! J’ai trouvé qu’ils étaient étranges, et je ne me suis attachée à aucun alors qu’ils sont finalement une pièce centrale. La relation entre Orphée et Eurydice, à savoir ici Orphée et Ella est très étrange, bizarre et j’ai été de nombreuses fois à me poser des questions pendant toute ma lecture. Heureusement pour moi, je suis une lectrice de mythe et la plume de David Almond m’a retenue jusqu’au bout ! Le portrait de cette jeunesse anglaise est assez noir, pesant et fragile et romantique à la fois. 


 "Nous, nous nous accrochions à notre jeunesse. Nous étions libres, sans attaches, sûrs de ne jamais devenirs vieux ni ennuyeux."


Cette fragilité est touchante au début puis très vite, j’ai trouvé cela un peu fatiguant pour être sincère. Malgré cela, le portrait colle à la jeunesse d’aujourd’hui mais quelque chose de subtile, que je n’arriverais pas à décrire parfaitement rend ceci lourd et déconcertant.

C’est donc une lecture poétique, fragile, qui reprend à la perfection le mythe !

Pour plus de lecture

0 commentaires

Merci pour votre commentaire :)

A bientôt !