Vendredi, je lis #2

Deux romans aujourd’hui jeunesse avec le roman de Cara Delevigne mais aussi mon retour de lecture sur « Izana, la voleuse de visage » de chez Lumen ! Deux romans que j’ai lu rapidement et pourtant qui ne m’ont pas charmé de la même façon ! Le second fut une très belle découverte que je conseille fortement!



N’oubliez pas que vous pouvez me suivre sur Livraddict ou encore Instagram pour suivre mes lectures en cours !

Mirror, Mirror de Cara Delevigne
(Amazon // 356 p. // Hachette // Jeunesse // 3/5 )

Résumé : Peut-être que je ne suis pas aussi réglo que je le croyais.
Peut-être que je suis vraiment un monstre.
Red a une mère alcoolique et un père absent.
Le frère de Leo l’entraîne sur une pente sombre et violente.
Rose se réfugie dans les bras des garçons et dans l’alcool pour noyer ses mauvais souvenirs.
Naomi fugue à la recherche d’une liberté qui lui échappe.
Ils sont seuls contre le monde… Jusqu’au jour où ils se réunissent pour former un groupe. Avec Mirror, Mirror, ils peuvent enfin être eux-mêmes.
C’est alors que Naomi disparaît. On la retrouve des semaines plus tard, au bord de la mort, dans la Tamise. La police pense à une tentative de suicide. Ses amis sont dévastés. Comment ont-ils pu ne pas remarquer qu’elle allait si mal ? Connaissaient-ils vraiment Naomi ? Se connaissent-ils vraiment ?
Bientôt, une série d’indices sème le doute. La réponse n’est peut-être pas celle que l’on croit. Sur le chemin de la vérité, Red, Leo et Rose devront affronter leurs propres peurs et leurs propres secrets. À présent, rien ne sera jamais plus pareil : nul ne peut réparer un miroir brisé.


Mon avis : Bon je vais être clair tout de suite, je voulais savoir ce que ce roman allait donner puisqu’écrit par la célèbre Cara Delevigne. Je m’attendais à bien pire, mais il faut être honnête, il est surtout mis en avant pour le nom de son auteur et pas pour sa qualité !

L’histoire est très sympathique à lire avec un peu de suspens, les personnages sont attachants même si ils manquent de profondeurs, j’ai apprécie les rencontrer. Via ces derniers l’auteur à voulut délivrer un joli message sur l’amitié ce qui est assez réussit mais qu’il manque de dimension et comme le soufflet, tout retombe très vite dans ce roman.

En effet, l’histoire est autour d’une intrigue qui n’est pas bien mené jusqu’au bout et cela est tout de même problématique. Il y a un manque de crédibilité à certains moments, des choses prennent une tournure à revoir… Vous l’aurez compris c’est un avis en demi-teinte. Certes l’histoire est sympathique, et je vous conseille de la découvrir si vous n’avez pas de grandes attentes ! C’était mon cas car je me méfie toujours quand une célébrité, un personnage public écrit un roman car souvent c’est son nom qui se vend ! Avec ce roman, comme je l’ai dis sur les réseaux, je m’attendais tellement à bien pire que finalement ce fut une surprise assez agréable mais cela n’empêche pas de remarquer les défauts de son roman.

Cara Delevigne avait surement de très bonnes intentions, une envie de montrer beaucoup de choses et d’apporter un message sur l’amitié (ce qui est assez réussi) et sur être soi-même. C’est un roman qui aux adolescents qui se retrouveront dans cette bande.

Personnellement, je ne lirais pas de nouveaux romans de cet auteur. Ce ne fut pas une mauvaise expérience, seulement l’écriture et l’intrigue sont superficielles et manquent de beaucoup de choses. Dommage donc !



Izana, la voleuse de visage de Deruma Matsuura
(Amazon // 312 p. // Lumen // Fantastique // 5/5)

Résumé : Dans le monde d'Izana, il y a le dedans et le dehors. Le dehors, c'est tout ce qui s'étend au-delà des murs de la maison : le soleil, les arbres, les autres... tout ce qu'elle n'a jamais vu autrement que dans ses livres ou à travers les carreaux. Car depuis sa naissance, elle vit recluse, bien à l'abri entre quatre murs. Un jour, poussée par la curiosité, la jeune fille décide de braver l'interdit et de s'aventurer à l'extérieur. Bien mal lui en prend – elle comprend que son visage est si effroyable qu'il ne peut être montré au grand jour.

Car si d'ordinaire, la laideur n'est pas un crime, il règne dans le village une terrible superstition. Autrefois se seraient affrontées une sorcière d'une grande laideur et une prêtresse d'une grande beauté : la première, victorieuse, aurait volé son apparence à la seconde. Depuis lors, toute petite fille laide née une certaine année est tuée sur-le-champ, sous peine de porter malheur aux habitants. Cette légende est même le thème d'une pièce de théâtre qui se joue chaque été. Izana y découvre pour la première fois, dans le rôle de la prêtresse, sa propre cousine. Née la même année qu'elle, Namino a été épargnée grâce à sa beauté extraordinaire...

Jusqu'où iriez-vous pour obtenir la beauté du diable, pour prendre le visage de votre choix ? À quel point l'apparence d'un être influence-t-elle son destin ? Dans une petite ville à l'atmosphère envoûtante, où des légendes séculaires restent terriblement vivaces, une adolescente marquée par le sort décide de briser les chaînes de son destin.

Mon avis : Un livre qui a été une bouffée d’oxygène pour son originalité ! J’ai été totalement bluffé et ce roman mérite son petit succès !

L’histoire est totalement originale avec cette ambiance très japonisante car tout tourne autour d’une légende japonaise ! C’est une excellente idée de la part de l’auteur qui a su créer une intrigue qui tient jusqu’au bout, pleine de mystères qui permet de tenir le lecteur en haleine jusqu’au bout ! Je n’ai pas eu l’impression d’avoir un roman jeunesse dans les mains et je vous le conseille grandement !

Izana est une jeune femme touchante et tellement mature ! Honnêtement, je n’avais pas l’impression d’être face à une adolescente tellement sa douleur, sa maturité ressortent d »une agréable façon ! La façon dont son histoire  est liée  à cette légende japonaise est très bien ficelée et ca a été un bonheur de faire sa connaissance tout comme sa protectrice qui est tellement émouvante. Je ne vous en dirait pas plus sur elle, à vous de la découvrir car cela fait parti du charme de ce roman mais croyez-moi, on a de l’empathie pour elle.

C’est un roman dépaysant tout simplement ! Pour quelqu’un qui est mangaka, c’est vraiment une réussite et il faut le souligner car la plume est fluide, agréable et sombre ! Bref tout colle à cet univers et cela créer un mélange parfait !



Vous avez lu un de ces romans ? Vous tentent-ils ?


Cet article contient des liens affiliés avec Amazon .En commandant via ces liens, vous participez à soutenir mon blog, tout simplement (FAQ). Merci !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire :)

A bientôt !