Penser sa bibliothèque

L’autre jour, je regardais ma bibliothèque et je me suis aperçue de son évolution et de ma façon de la voir. J’avais envie de te parler de mon rapport à cela, de cette chose qui est si important pour toute lectrice digne de ce nom.



MA BIBLIOTHÈQUE, MON REFLET EN TANT QUE LECTRICE ?
Longtemps, j’ai pensé que mon trophée de lectrice, c’était ma bibliothèque. Je trouvais que plus j’avais une grande bibliothèque bien fournie, plus j’avais l’image d’une grande lectrice. Je n’achète pas tous mes livres, j’ai la chance d’avoir une médiathèque dans ma ville. En plus de cela, j’ai une liseuse depuis trois ans.

Je n’avais d’yeux que pour les grandes bibliothèques set j’avais une seule envie, pouvoir avoir mon mur de bibliothèque et j’ai commencé à le faire, mon amoureux étant ok. Seulement, en plus de mes achats personnels vous le savez, je suis blogueuse littéraire et j’ai la chance de recevoir des services presses ce qui ajoutent des romans à celles-ci.  Après quelques années de blogging, j’ai donc accumulé des livres.
Mais est-ce vraiment le nombre de livres sur ces étagères qui fait de moi une réelle lectrice ?

UNE AUTRE FAÇON DE CONSOMMER, DE PENSER...
J’évolue et ma façon de pensée également. Mes étagères commençant à accumuler trop de romans, j’ai du faire du tri et je me suis séparée de certains romans en les donnant ou les vendant à petits  prix. Ce choix fait, je me suis rendue compte que je n’étais pas malheureuse d’avoir fait cela, au contraire car les romans qui sont encore sur les étagères sont ceux qui m’ont marqué d’une certaine façon, qui ont un côté esthétique ou que je relirais surement un jour. Cela n’a rien à voir avec la qualité d’un roman, je me suis séparée de très bons romans mais j’ai un peu appliqué la méthode de Marie Kondo.

Or les services-presses, j’ai changé ma façon de penser mes achats littéraires. Je me rends compte par exemple sur ma wish-list de noël (oui, oui, noël après tout n’est plus très loin, ;))  j’ai surtout demandé de jolis livres pour la couverture très esthétique, de jolis romans de collection. Cela ne m’empêche pas d’acheter des poches ou d’autres romans comme avant, mais je réfléchis un peu plus lors de mon achat, j’ai réussis à dompter la lectrice qui est en moi.

Du coup dans ma bibliothèque, il y a  du changement. J’arrive à prendre du recul par rapport à ma possession de roman donc dès que je sens qu’un livre ne m’a pas plus emballé que cela, ou qu’avec le temps quand je le regarde, je n’y suis pas plus attaché que cela : je le donne ou le vends.

Mon image de la bibliothèque hyper fournie s’est estompée et je préfère désormais une plus petite bibliothèque mais avec de beaux romans, ou des romans qui me tiennent réellement à cœur. Je ne vais pas te dire qu’elle est vide j’ai après tout deux BILLY et une autre, ce qui fait pas mal mais je la remplie autrement.

Bref, ma bibliothèque est devenue un peu une image non plus de la lectrice que je suis, mais plus de ma façon de penser, de consommer.


Et toi, tu la vois comment ta bibliothèque idéale ?

1 commentaire:

  1. Je me retrouve totalement dans ce que tu dis :) Et en même temps je trouve cela normale. On change, on évolue, on voit les choses sous un autre angle. Je pense d'ailleurs à la réorganiser côté romans... C'est un peu le bazar... XD

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire :)

A bientôt !